[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Après le congrès du NPA, vers un changement de direction ?

    NPA NPA-congrès-2018

    Brève publiée le 6 février 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://laportioncongrue.wordpress.com/2018/02/06/apres-le-congres-vers-un-changement-de-direction/

    Tribune de la Plateforme Y dans le journal l’anticapitaliste après le congrès du NPA

    Ce 4ème Congrès du NPA n’aura pas été à la hauteur des attentes de ses militantEs.

    Pourtant, pour la première fois depuis la création du NPA, les AG électives avaient acté que la moitié du parti était pour une clarification et une réorientation du NPA. Pourtant, en terme numérique, l’ensemble cumulé des plateformes hors de la pfU ont la majorité (ce qui se reflète sur la composition du CPN, où les éluEs de la pfU sont 41 sur un total de 83).

    Mais de ce Congrès, tout le monde ressort perdant. La pfU n’a pas obtenu la majorité qu’elle escomptait avoir. L’ex pfA qui regroupait les plateformes T, V, W, X, Y et Z n’a même pas pu se reconstituer pour une déclaration commune de fin de Congrès. La pfV n’a pas pu faire adopter sa motion « Front Social », la pfZ sa motion « internationalisme », la pfT sa motion pour un manifeste programmatique et stratégique, la pfW sa feuille de route fixant les campagnes pour les prochains mois. Nous n’avons pas réglé la question des Européennes, puisqu’aucune motion n’a été adoptée. Les seuls moments où la pfA a pu se reconstituer était encore sous forme d’un « bloc défensif », jamais pour être à l’initiative.

    Or, avec une pfU qui ne pourra pas faire passer sa politique minorisée, si l’ex-pfA, à l’image de ce Congrès, ne parvient pas à former une direction alternative, le parti va être paralysé.

    La politique que nous proposons est juste car il n’y a pas d’alternatives : la pfU ne convainc plus, nous avons besoin d’un parti qui fonctionne, la moitié du parti est à présent pour une clarification et une réorientation du NPA, il faut donc pouvoir former une direction alternative sur ces bases. Cela passera par une intervention commune dans le réel, notamment dans le début de mobilisation contre la sélection qui s’amorce, par des rencontres régulières pour discuter des points d’accord et de désaccord entre nous, et surtout, en étant capables de nous adresser plus largement à touTEs celles et ceux qui veulent délimiter et réorienter le NPA, au-delà des contours de l’ex-pfA.

    C’est pourquoi nous profitons de cette dernière occasion du Congrès pour nous adresser à l’ensemble des militantEs du NPA : ce Congrès est sans doute décevant, mais il n’est qu’un début. Nous continuerons à défendre notre politique partout où nous sommes, à tous les niveaux et dans la plus grande transparence. Nous tiendrons de front la bataille pour à la fois reconstruire le NPA et à la fois le réorienter, en nous investissant dans nos comités, les commissions, les instances de direction, pour faire vivre le NPA tout en y défendant notre orientation. Nous continuerons le dialogue avec touTEs les militantEs que nous avons pu rencontrer à l’occasion de ce Congrès. La route est longue, mais il n’y a pas de raccourci possible.