[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Catalogne. L’Allemagne libère Puigdemont ...

    Allemagne Catalogne

    Brève publiée le 6 avril 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://npaherault.blogspot.fr/2018/04/catalogne-lallemagne-libere-puigdemont.html

    La nouvelle vient de tomber. Le Tribunal du Schleswig-Holstein, qui devait se prononcer sur l'extradition du président destitué de la Catalogne, a rejeté le délit de rébellion qui fondait la demande espagnole d'extradition. Il estime, contre l'argumentation principale de la Justice espagnole qu'il n'y a pas eu de violence exercée par l'indépendantisme catalan justifiant une telle extradition. C'est le coeur de l'arbitraire politique et judiciaire espagnol qui est ainsi désavoué par un tribunal européen. Il faut savourer la gifle ainsi infligée à une justice espagnole aux ordres du politique et au gouvernement espagnol lui-même !

    Cela dit, le tribunal allemand juge recevable l'accusation de malversation, ce qui ne préjuge pas qu'il l'entérine. Il laisse donc Carles Puigdemont en liberté en lui imposant de verser une caution de 75 000 euros. Si l'extradition devait être acceptée, la Justice espagnole ne pourrait juger l'ancien président que pour ce délit de malversation, pas pour rébellion !
     

    L'ancien correspondant du Financial Times en Espagne, aujourd'hui en poste en Allemagne, exécute, sans avoir l'air d'y toucher, la requête d'extradition de l'Espagne : "Intéressant qu'un tribunal allemand n'ait eu besoin que de deux jours pour écarter la violence et la rébellion. Il ne semble pas que ces juges aient pris au sérieux cette accusation" ... Seulement intéressant, sans rire ? Tiré d'ici


    Dans son communiqué le tribunal allemand juge textuellement "irrecevable" le délit de rébellion car " ce qui fonde l'acte d'accusation espagnol n'a pas d'équivalent en Allemagne, pas même avec le délit de haute trahison" inclus dans le Code Pénal allemand. Cette irrecevabilité est argumentée sur la base de l'absence de "violence" dans ce que se rapporte à l'action de Carles Puigdemont. Transmis au juge Llarena et à son commanditaire Rajoy (voir le dessin ci-dessous) !

     La levée de bouclier qui commence à se dessiner dans l'opinion publique et le personnel politique allemands, au vu du sort qui est infligé à Puigdemont mais aussi aux prisonniers politiques catalans, contre la nature liberticide du gouvernement espagnol, montre que l'internationalisation de la question catalane marque des points. Premier acte réussi : la libération aujourd'hui du persécuté catalan ! Mais rendons hommage à la remobilisation de la société catalane, à tous les niveaux (relayée par les collectifs de solidarité internationaux dont le NPA 34 s'honore de faire partie), y compris dans la rue, y compris par les actions de blocage des routes et des autoroutes, depuis l'arrestation de Carles Puigdemont. Soyons sûrs que cette remobilisation a largement pesé pour créer le "climat" rendant difficile un simple jeu des rouages judiciaires et politiques...

    Il reste à obtenir que les dernières charges contre Carles Puigdemont pouvant justifier son extradition soient levées. Sa libération a été obtenue, pas encore sa liberté ! Plus d'infos à suivre.

    Traduction, très librement accompagnée de nos commentaires, de La Justicia alemana deja en libertad a Puigdemont y descarta el delito de rebelión (El Nacional)

    Texte modifié le 6 avril à 1h39 : après croisement d'infos, nous rectifions l'information sur la menace d'extradition qui pèse encore sur l'ancien président : c'est toujours, sans plus aucune étape allemande, celle qui l'amènerait directement dans les prisons de l'Etat espagnol.


    Antoine