[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Italie: accord de gouvernement entre Le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue

Italie

Brève publiée le 14 mai 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/elections-italiennes/italie-les-partis-eurosceptiques-prets-a-annoncer-un-accord-de-gouvernement_2751449.html

Luigi Di Maio, jeune leader du Mouvement 5 étoiles, et le chef de la Ligue, Matteo Salvini (extrême droite), doivent être reçus lundi au palais présidentiel. Ils devraient annoncer dans la journée le nom du futur Premier ministre.

L'Italie est sur le point lundi de livrer son avenir à deux partis antisystèmes et eurosceptiques. Le Mouvement 5 étoiles –M5S– et la Ligue (extrême droite) ont trouvé un accord de gouvernement et devraient annoncer le nom d'un futur Premier ministre, lundi 14 mai. Luigi Di Maio, jeune leader du M5S, et le chef de la Ligue Matteo Salvini, sont attendus lundi au Quirinal, le palais présidentiel, pour présenter les détails de cet accord.

Quelque 70 jours après les législatives, qui n'ont pas permis de dégager une majorité claire au Parlement, les deux formations ont trouvé des points de convergence pour prendre la tête de la troisième économie de la zone euro. Il s'agit du premier gouvernement antisystème en Italie, et même du premier en Europe occidentale.

Le futur Premier ministre sera "un politique et non un technicien"

Dès dimanche, Luigi Di Maio a brièvement téléphoné au secrétaire général de la présidence, pour annoncer qu'il était prêt, avec Matteo Salvini, "à rendre compte de tout, y compris le nom du futur Premier ministre", et ce dès lundi, a indiqué l'agence AGI, citant des sources des deux partis. Le nom du nouveau chef du gouvernement italien devra être validé par le chef de l'Etat, Sergio Mattarella, qui pourrait annoncer sa nomination en début de semaine.

Ce sera "un politique et non un technicien", a indiqué dimanche Luigi Di Maio. Selon les médias, le candidat pour diriger l'Italie devrait être une "tierce personne" n'appartenant ni à la Ligue ni au M5S. Elle devra aussi faire autorité au plan international et être en mesure de rendre compatible avec Bruxelles la tonalité eurosceptique du futur exécutif.

Plusieurs noms sont avancés par la presse transalpine : l'économiste Guido Tabellini, 62 ans, la diplomate Elisabetta Belloni, 59 ans, actuelle secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères, Michele Geraci, 50 ans, professeur d'économie à la New York University de Shanghai ou encore le président de la société italienne de construction navale Fincantieri, Giampiero Massolo, 63 ans.