[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

400 000 lycéens sans réponse de Parcoursup. Qu’attendons nous pour prendre la rue ?

ParcourSup selectionbac2018

Brève publiée le 23 mai 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Au format pdf: 

https://tendanceclaire.org/contenu/autre/(18-05-23%20tract%20lyc%C3%A9e%20parcoursup_pdf)(1).pdf

Tract du NPA Jeunes

400 000 lycéens sans réponse de Parcoursup

Qu’attendons nous pour prendre la rue ?

Le gouvernement enchaîne les mensonges !

“Les étudiants auront forcément une formation”

La ministre Frédérique Vidal avait promis qu’aucun lycéen ne se retrouverait sans orientation à l’issue de Parcoursup’. Cependant, ce sont des milliers de lycéens qui, en regardant leurs résultats, n’ont eu que des « non » à leurs demandes. Pour eux, ce sont les recteurs qui décideront de leurs affectations.

“Parcoursup’ fonctionnera mieux que APB”

L’an dernier, 150 000 lycéens n’avaient eu aucune réponse à la première phase, ce qui était déjà énorme. Aujourd’hui, 400 000 lycéens n’ont que des réponses « en attente » ou « non ». Soit 27 % de plus sans orientation ! Une fois de plus, le gouvernement a délibérément menti sur la réforme, sachant très bien que des centaines de milliers de lycéens se retrouveraient sans rien dès la première phase !

“Parcoursup’ vise à mieux orienter, non pas à sélectionner ”

Alors que le gouvernement expliquait que sa réforme de l’entrée dans le supérieur visait à mieux orienter les lycéens, ceux-ci se retrouvent sélectionnés en fonction de leur lycée d’origine et de leur filière  ! Pour les lycées défavorisés, c’est parfois moins d’un élève sur cinq qui a eu au moins une réponse positive au premier tour de Parcoursup’ !


 

- - -

Parcoursup est une machine à tri social visant à exclure toujours plus les enfants des familles populaires des études supérieures.

Cette réforme n’a qu’un objectif : réduire le nombre d’étudiants à la fac en les sélectionnant. Une seule revendication : retrait du plan étudiants, pour que chacun puisse s’inscrire dans la filière de son choix.

La mise en concurrence des bacheliers sert à justifier un plan d’austérité qui touche l’ensemble de la société. Pour notre avenir et nos conditions d’études, il faut des investissements massifs dans l’enseignement supérieur pour permettre à tous et toutes de s’inscrire à la fac, en IUT ou en BTS et d’y réussir. De l’argent pour l’éducation, il y en a... dans les caisses du patronat! Alors pas question de se laisser sélectionner!

Contre la politique de Macron, Blanquer et Vidal, la grève devient centrale !

Depuis plusieurs semaines les étudiants se battent contre la sélection par la grève, les blocages et les manifestations. En ce moment, le pays est traversé par des luttes importantes à la SNCF, les hôpitaux, la Poste, contre la volonté de Macron et des patrons de s’attaquer à tous nos acquis sociaux. Rejoignons-les ! C’est par la grève lycéenne, en lien avec les autres secteurs en lutte, qu’on fera reculer ce gouvernement !

Nous appelons tous les lycéens à se réunir en assemblée générale pour organiser la riposte contre Parcoursup’, en préparant dès maintenant des manifestations à la hauteur de la colère contre cette sélection !