[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

En vacances, Poutou se moque (gentiment) de Macron

poutou

Brève publiée le 16 août 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.francesoir.fr/amp/article/politique-france/en-vacances-poutou-se-moque-gentiment-de-macron-photo?__twitter_impression=true

Philippe Poutou et sa compagne profitent des vacances pour visiter le fort de Briançon (Hautes-Alpes). Une occasion pour se moquer un peu d'Emmanuel Macron.

t un autre fort que celui de Brégançon pour Philippe Poutou et sa compagne. En vacances dans les Hautes-Alpes, l'ancien candidat à l'élection présidentielle pour le NPA a profité du beau temps pour aller visiter les fortifications Vauban de la ville de Briançon.

L'ouvrier de l'usine Ford de Blanquefort a publié une photo de son escapade sur les réseaux sociaux, avec pour légende "Le couple Poutou vu au fort de Briançon". Mais il en également profité pour lancer une petite pique à l'attention du chef de l'Etat, également en congé. "C’est tout aussi joli, y a pas de piscine mais c’est beaucoup plus tranquille", a-t-il écrit sur son compte Twitter. Un cliché et un petit tacle qui ont d'ailleurs beaucoup fait rire les internautes.

Philippe Poutou se moque ainsi de la piscine hors-sol qu'a fait construire le couple Macron dans la résidence officielle des présidents de la République au fort de Brégançon (Var). Le prix de l'opération, d'abord estimé à 80.000 euros avait fait polémique. Mais, selon Le Figaro, elle n'aura finalement coûté que de 34.000 euros prélevés sur le budget annuel du Fort de Brégançon (150.000 euros par an). 

L'Elysée avait assuré que les recettes de la boutique de souvenirs du fort suffiraient à financer l'installation, et qu'une telle piscine reviendrait bien moins cher que de prévoir un dispositif de sécurité pour accompagner Emmanuel et Brigitte Macron jusqu'à la plage.

En effet, si le fort bénéficie d'un accès privatif à la Méditerranée, cette petite plage est offerte aux yeux de tous les curieux. Les services de la présidence doivent donc déployer de gros moyens de sécurité à chaque bain de mer présidentiel, ce qui a un coût: 60.000 euros par été pour le bateau de sauvetage et les onze gendarmes qui assurent la sécurité.