[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

FO Transports appelle à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes"

Gilets-jaunes

Brève publiée le 20 novembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Bravo ! Une prise de position importante à populariser !!

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/11/20/97002-20181120FILWWW00250-fo-transports-appelle-a-rejoindre-le-mouvement-des-gilets-jaunes.php

La fédération FO des transports et de la logistique a appelé mardi ses adhérents et sympathisants à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes" afin de défendre le pouvoir d'achat, envisageant même de durcir le ton à travers un appel à la grève.

FO est le premier syndicat du secteur à appeler à la mobilisation en soutien des "gilets jaunes", mouvement qui se veut apolitique et qui est organisé en dehors des organisations syndicales. "Nous sommes aussi des citoyens", a souligné Patrice Clos, secrétaire général et candidat à la succession de Pascal Pavageau à la tête de la confédération Force ouvrière.

Troisième organisation du secteur, FO-UNCP appelle, "en solidarité avec le mouvement citoyen gilets jaunes...tous ses militants, adhérents et sympathisants à participer et organiser toutes actions visant à revendiquer l'augmentation du pouvoir d'achat", a indiqué le syndicat dans un bref communiqué. "On appelle à venir renforcer les mouvements existants", a précisé M. Clos.

Le secteur, qui regroupe les chauffeurs routiers, les ambulanciers, les transporteurs de fonds ou les déménageurs, compte quelque 700.000 salariés, a-t-il indiqué à l'AFP. Dans le cas où la mobilisation ne porterait pas ses fruits, FO-UNCP pourrait aller plus loin, a prévenu M. Clos. "Si le gouvernement continue à mépriser nos concitoyens, on verra si on passe à l'étape supérieure, c'est-à-dire l'appel à la grève", a-t-il averti.