[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grève des cheminots en Allemagne

Allemagne

Brève publiée le 11 décembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Les quais de la gare de Berlin desertés le 10 décembre 2018 journée de grève des trains en Allemagne ( AFP / Odd ANDERSEN )

(afp) L’ensemble des grandes lignes en Allemagne étaient interrompues et les trains régionaux très perturbés lundi matin en raison d’une grève d’avertissement des cheminots pour peser sur les négociations salariales, a annoncé l’opérateur Deutsche Bahn.

« Les liaisons inter-régionales sont interrompues sur tout le territoire » en raison d’une grève de quatre heures, qui a débuté à 05h00 (04h00 GMT), écrit la compagnie ferroviaire dans un communiqué. Un porte-parole a précisé à l’AFP que cela concernait les trains à haute vitesse (ICE) ainsi que les Intercités.

« Les trains régionaux sont également perturbés », ajoute Deutsche Bahn (DB). En Bavière notamment, l’ensemble du trafic est interrompu toutes lignes confondues, précise le groupe.

DB avait indiqué dimanche s’attendre à un trafic fortement perturbé « même après la fin des débrayages », prévus de durer jusqu’à 09h00 (08h00 GMT).

Des négociations entre l’entreprise et le syndicat EVG, qui demande notamment une hausse de 7,5% des salaires pour 160.000 employés, se sont terminées sans accord samedi aux aurores.

« L’employeur a présenté des offres qui ne correspondaient pas aux demandes de nos membres », avait expliqué la négociatrice de EVG, Regina Rusch-Ziemba.

Le groupe de son côté a déploré dans un communiqué une grève « complètement inutile, car les offres de DB étaient attractives et remplissaient les demandes principales ».

Deutsche Bahn a invité le syndicat à de nouveaux pourparlers lundi après-midi, selon l’agence allemande DPA.

Les « grèves d’avertissement » – débrayages coordonnés de quelques heures – peuvent accompagner en Allemagne les négociations salariales menées de manière saisonnière à l’expiration de chaque accord de branche. En cas de blocage plus persistant, les syndicats ont ensuite recours à la grève dite « dure ».