[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

"Gilets jaunes" : à quoi va ressembler la onzième journée de mobilisation de samedi ?

Gilets-jaunes

Brève publiée le 25 janvier 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-a-quoi-va-ressembler-la-mobilisation-du-samedi-26-janvier_3161013.html

En plein grand débat national, les "gilets jaunes" espèrent continuer à faire entendre leur voix pour poursuivre le mouvement et afficher leur opposition au gouvernement. Ils sont appelés à se mobiliser, le 26 janvier, pour un onzième samedi de manifestation. Une journée particulièrement surveillée par les forces de l'ordre. "Nous avons eu 80.000 personnes mobilisées la semaine passée [dont 5.000 à Paris], et nous attendons encore un niveau identique de violence de la part des casseurs qui infiltrent les manifestations. L'attention sera portée sur Paris mais aussi les capitales départementales et chefs-lieu", a détaillé le Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez, annonçant un dispositif policier "conséquent"

La semaine précédente, le ministère de l'Intérieur a recensé 84 000 manifestants à travers la France. Voici à quoi il faut s'attendre pour cette nouvelle journée de mobilisation. 

Plusieurs actions à Paris

De nombreux groupes Facebook appellent à se rassembler à Paris. Un événement créé sur le réseau social rassemblait vendredi matin plus de 11 000 personnes intéressées pour participer à une descente de l'avenue des Champs-Elysées dans le cadre d'une mobilisation intitulée "Acte 11 : toute la France 'gilets jaunes' à Paris". Les organisateurs annoncent à franceinfo un "accord de principe historique" de la préfecture de police (PP) de Paris pour le trajet. Au total, quatre manifestations ont été déclarées à la PP.

Ce parcours prévoit une descente de la célèbre avenue parisienne à partir de midi puis une vaste déambulation, d'une dizaine de kilomètres, dans les rues de la capitale. Pont de l'Alma, quai d'Orsay, passage devant l'Assemblée nationale... La manifestation prévoit d'arriver place de la Bastille à 16 heures.

Vendredi matin, plus de 900 personnes indiquaient vouloir participer à l'événement intitulé "Acte 11 le peuple vaincra" (lui aussi prévu sur les Champs-Elysées, de 10 heures à 23 heures), et plus de 4 500 autres se disaient intéressées. 

             

              (DR)

De son côté, Eric Drouet, l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes", appelle à un week-end d'actions sur la page de "La France en colère !!!". Il soutient l'appel au blocage du périphérique parisien vendredi par les chauffeurs de VTC. Pour samedi, Eric Drouet relaye un appel à défiler à partir de midi dans les rues de Paris. Le cortège doit s'élancer depuis le cours de Vincennes, à Paris, pour emprunter la place de la Nation, la place de la République, les Grands Boulevards et converger vers la rue de Rivoli, pour terminer place de la Bastille. La description de cet événementannonce une "petite surprise à Benjamin Griveaux", porte-parole du gouvernement, évacué de son bureau le 5 janvier, après l'intrusion de manifestants violents dans la cour de son secrétariat d'Etat rue de Grenelle. Ils avaient défoncé la porte avec un engin de chantier.

Autres figures des "gilets jaunes", Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle (en froid avec Eric Drouet) organisent, via le groupe "La France en colère", un cortège "solidaire (...) des territoires éloignés", en reférence aux habitants des Outre-mer et aux expatriés. L'événement entend également dénoncer la "censure" de Facebook. Ce rassemblement débute à 13 heures, devant le ministère des Outre-mer, dans le 7e arrondissement de Paris, et doit prendre fin devant le siège de Facebook à Paris, dans le 2e arrondissement de la capitale.

La section parisienne de la CGT entend également participer à cette journée de mobilisation des "gilets jaunes", à travers un rassemblement "contre l'austérité, pour la justice sociale et la justice fiscale". Le syndicat appelle à manifester au départ de l'hôtel de ville de Paris, à partir de 11 heures. 

D'autres évènements, fédérant quelques centaines ou quelques milliers d'internautes sur Facebook, invitent à se rassembler à divers endroits de Paris. 

Une "nuit jaune" place de la République

C'est une première : Eric Drouet encourage à une "nocturne" des "gilets jaunes" samedi soir, la "nuit jaune", sur le modèle de Nuit debout. Les organisateurs annoncent une "expression citoyenne sans violence" sur la place de la République, à Paris, théâtre de Nuit debout au printemps 2016, lors de l'examen de la loi Travail. "La place de la République sera notre rond-point géant", expliquent-ils. Le but de cette "nocturne" : "Débattre, échanger et revendiquer nos véritables doléances."

De nombreux rassemblements en régions

Une multitude de groupes Facebook appellent à manifester partout en France. C'est notamment le cas à Toulouse, qui a enregistré une mobilisation record le 19 janvier avec 10 000 manifestants d'après la préfecture, loin devant la capitale (7 000) et Bordeaux (4 000), selon les autorités. Vendredi matin, près de 4 000 personnes étaient intéressées par l'événement organisé dans la ville rose et les mobilisations devraient s'y multiplier tout au long du week-end, rapporte France 3 Occitanie

A Bordeaux, où devrait se rendre Maxime Nicolle selon le JDD, deux rassemblements sont prévus. Le premier doit débuter à 13 heures place de la Bourse. Le second, qui doit se tenir à partir de 19 heures au même endroit, sera intitulé "Acte 11 : nocturne chez Juppé". Le rendez-vous sur le réseau social intéresse plus de 1 600 internautes. 

A la suite des violences en marge de la manifestation des "gilets jaunes" à Rennes, la préfecture d'Ille-et-Vilaine a décidé d'interdire toute manifestation dans le centre-ville samedi, indique France 3 Bretagne. Un événement – intéressant vendredi matin moins de 200 personnes – a tout de même été créé sur Facebook

En Normandie, les "gilets jaunes" annoncent une "structuration" de leur mouvement : ils se donnent rendez-vous à Evreux, dans l'Eure, où le préfet a pris des arrêtés visant à interdire les manifestations, précise France 3 Normandie

Dans le Nord, près de 1 500 personnes étaient intéressées, vendredi matin, par l'événement intitulé "Acte 11 : Lille en Résistance". A Marseille, ils sont plus de 2 000 à se donner rendez-vous sur le Vieux-Port pour une "manifestation régionale""Toulon continue", promet un autre événement, qui intéressait plus de 1 000 internautes vendredi matin. On peut aussi citer l'"Acte 11 à Lyon Bellecour" qui promet de réunir plus de 2 000 personnes. 

Enfin, un événement est organisé dans tout le pays dimanche 27 janvier : "une chaîne humaine traversant la France". Le rendez-vous intéressait, vendredi matin, plus de 10 000 personnes et des dizaines de pages régionales ont été créées sur Facebook afin de permettre aux "gilets jaunes" de se coordonner localement.