[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Libération immédiate de Gaël Quirante !

Laposte

Brève publiée le 20 février 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://npa2009.org/communique/liberation-immediate-de-gael-quirante-postier-greviste-depuis-11-mois-et-membre-de-la

Notre camarade Gaël Quirante vient d'être interpellé brutalement par les CRS devant le ministère du Travail à Paris et emmené au commissariat du 13e arrondissement. 

Gaël n'a rien à faire dans les murs d'un commissariat, sa place est aux côtés de ses collègues et camarades postiers et postières. Cette arrestation a eu lieu alors que ce matin 70 postiers et postières du 92, en grève depuis près depuis de 11 mois, accompagnés de leurs soutiens, étaient entrés dans la cour d’honneur du ministère du Travail de Muriel Pénicaud. En effet, c'est bien Muriel Pénicaud qui a autorisé, en mars dernier, le licenciement de Gaël. Et c'est ce licenciement qui est à l'origine de la grève des postiers et postières du 92, également mobilisés pour leurs conditions de travail et la défense du service public postal. 

Un conflit du travail traité par le gouvernement comme une affaire de police ? Cela nous révolte ! Aucune brutalité policière, aucune arrestation arbitraire ne fera reculer la détermination des grévistes du 92. Le NPA apporte tout son soutien à Gaël et à l'ensemble des grévistes, et exige la libération immédiate de Gaël, victime de la politique ultra-répressive du gouvernement contre toute contestation sociale. 

Nous appelons à être le plus nombreux-ses possible ce soir à 18h30 devant le commissariat du 13e arrondissement (144 boulevard de l'Hôpital, métro place d’Italie).

Montreuil, le 20 février 2019

----------------------------

https://solidaires.org/Soutien-a-Gael-et-liberation-immediate

Soutien à Gaël et libération immédiate

Après l’arrestation de Gaël Quirante de SUD poste 92

L’union syndicale Solidaires vient d’apprendre que notre camarade de SUD PTT, Gaël Quirante, vient d’être interpellé brutalement par les CRS à proximité du Ministère du travail à Paris et emmené au commissariat du 13e arrondissement.

Cette arrestation a eu lieu alors que ce matin plusieurs postiers et postières du 92, en grève depuis 11 mois, accompagné-es de leurs soutiens, étaient entré-es dans la cour d’honneur du Ministère du travail. Il s’agissait de demander une intervention de Muriel Pénicaud dans le cadre de ce conflit pour les conditions de travail et la défense du service public postal alors que la direction de La Poste refuse d’ouvrir des négociations. 
Pour Solidaires ce n’est pas en criminalisant les conflits du travail et en procédant à des arrestations arbitraires que des solutions pourront être trouvées. Nous exigeons la libération immédiate de Gaël, victime de la politique ultra-répressive du gouvernement contre toute contestation sociale. 
L’union syndicale Solidaires appelle à participer massivement au rassemblement organisé ce soir à 18h30 devant le commissariat du 13e arrondissement (144 boulevard de l’Hôpital, métro place d’Italie).

Voir le communiqué de la fédération SUD PTT.

----------------------------

https://www.liberation.fr/direct/element/le-postier-greviste-gael-quirante-interpelle-lors-dune-action-au-ministere-du-travail_94088/

Le postier gréviste Gaël Quirante interpellé lors d'une action au ministère du Travail

Le postier gréviste Gaël Quirante a été interpellé ce mercredi devant le ministère du Travail à Paris, dénonce le NPA dans un communiqué qui appelle à sa libération immédiate«Cette arrestation a eu lieu alors que ce matin 70 postiers et postières du 92, en grève depuis près depuis de 11 mois, accompagnés de leurs soutiens, étaient entrés dans la cour d'honneur du ministère du Travail de Muriel Pénicaud», écrit le parti anticapitaliste. Un mouvement de grève a en effet été lancé à la Poste des Hauts-de-Seine après le licenciement de ce postier syndiqué à SUD-PTT, validé par Muriel Pénicaud en mars 2018.