[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Progression de la gauche antilibérale en Finlande

    Finlande

    Brève publiée le 16 avril 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Progression-de-l-Alliance-de-la-gauche-Vasemmistoliitto-lors-des-elections-legislatives-en-Finlande_a14207.html

    Après quatre années d'austérité, les finlandais.es ont mis un terme à l'action du gouvernement de droite lors des élections législatives. A l'issue des ces élections, les sociaux-démocrates ont une majorité relative - article et traduction Nico Maury

    Progression de l'Alliance de la gauche (Vasemmistoliitto) lors des élections législatives en Finlande

    Le Parti social-démocrate (SDP) et les Vrais Finlandais (extrême droite) sont a coude-à-coude ce dimanche soir lors des législatives finlandaises, et c'est bien les sociaux-démocrates qui prennent le leadership lors de ce scrutin. Avec 17,7% des voix, le SDP obtient 40 sièges (+6) à l'Eduskunta (parlement composé de 200 sièges). Malgré cela, l'extrême-droite (qui a participé au pouvoir jusqu'en 2017) arrive en seconde position avec 17,5% des voix et 39 sièges (+1). 

    Les partis de droite, qui dirigeaient la Finlande subissent de lourdes défaites. Le parti de la droite finlandaise, "Kokoomus" (Coalition), arrive en troisième position avec 17% des voix (-1,2) et remporte 38 sièges (+1). Le Centre finlandais (du même groupe que LREM -> ALDE), qui dirigeait le pays, tombe à 13,8% (-7,3) et ne conserve que 31 sièges (-18). 

    Le parti populaire suédois de Finlande (droite) remporte 4,5% des voix et conserve ses 9 sièges. Enfin, les Démocrates-chrétiens de Finlande (droite) restent stables à 3,9% et conservent leurs 5 sièges. 

    Les partis de droite et de centre-droite ne disposent pas de majorité et 83 sièges sur 200. 

    Les véritables vainqueurs de ces élections sont Les Verts et l'Alliance de gauche 

    Les Verts (Vihreä liitto) plutôt orientés vers le centre-gauche remportent 20 sièges (+5) et 11,5% des voix. Même situation pour l'Alliance de la gauche (Vasemmistoliitto). Ce parti (membre du PGE) né de la fusion de la Ligue démocratique du peuple finlandais (communiste) et du Parti Communiste en 1990 remporte 8,2% des voix et 16 sièges (+4). 

    Le Vasemmistoliitto réalise ses meilleurs scores dans 4 circonscriptions : 11,1% dans la circonscription de Helsinki, 12,8 dans la circonscription du Sud-Ouest, 13% dans la circonscription d'Oulu et 14,1% en Laponie. Le Vasemmistoliitto a mené sa campagne sur la justice sociale et climatique. Traditionnellement, l'Alliance de gauche est implantée dans le nord et le centre du pays. 

    Malgré ces résultats, le centre-gauche ne dispose pas de majorité pour gouverner. Avec 76 sièges, il manque 24 sièges pour obtenir une majorité parlementaire. 

    Les autres formations reportent 2 sièges. Ni le Parti Communiste de Finlande (0,1%), ni le Parti ouvrier communiste - Pour la paix et le socialisme (0%) n’obtiennent d'élu.