[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Dimitris Christofias, ancien président "communiste" de Chypre, est décédé

Chypre

Brève publiée le 22 juin 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/L-ancien-President-communiste-de-Chypre-Dimitris-Christofias-est-decede_a14353.html

Dimitris Christofias, ancien Président de la République de Chypre et chef du parti communiste AKEL, est décédé des suites d'une longue maladie. Il avait 72 ans - article et traduction Nico Maury

Dimitris Christofias, formé en Union soviétique (Docteur en Histoire à l'Institut de Sciences sociales de l'Académie de Sciences sociales à Moscou). 

En 1977, il est élu secrétaire général de EDON jusqu'en 1987. Au 15ème congrès de l'AKEL (1982), il entre au Comité central du Parti. En avril 1988, il est élu Secrétaire général du parti qu'il dirige pendant plus de deux décennies. 

En 1991 qu'il est élu pour la première fois à la Chambre des Représentants. Son mandat est reconduit aux élections législatives de 1996 et 2001. Le 7 juin 2001, il devient président de la Chambre, réélu à ce poste en 2006. Le 24 février 2008, lors du second tour des élections présidentielles, il est élu avec 53,37 % des voix.

Il a occupé ce poste jusqu'en 2013. Son mandat a été marqué par la pire crise financière qui a touché le pays. Christofias a également tenté sans succès de surmonter la division de Chypre avec les Chypriotes turcs. 

Il a été le seul Président communiste d'un pays membre de l'Union européenne.

«La gauche a perdu un grand leader aujourd'hui», a déclaré Gabi Zimmer, présidente du GUE / NGL. 

«Dimitris Christofias était un organisateur, militant et représentant élu de longue date, infatigable et déterminé, pour nos valeurs à Chypre et au-delà. Il manquera beaucoup à nous, et particulièrement à ses camarades du parti AKEL, dont il a été secrétaire général de 1988 à 2009 », a ajouté Zimmer.