[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    La "communiste" Irina Vlah réélue à la tête de la Gagauzie (en Moldavie)

    Moldavie

    Brève publiée le 4 juillet 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/La-communiste-Irina-Vlah-reelue-a-la-tete-de-la-Gagauzie-Moldavie_a14364.html

    Une information passée quasi inaperçue. En Gagauzie, région autonome de Moldavie (ex-URSS), la gouverneure Irina Vlah, connue pour ses positions pro-russe et communiste a été réélue avec 91,27% des voix - article et traduction Nico Maury

    La communiste Irina Vlah réélue à la tête de la Gagauzie (Moldavie)

    Le 30 juin se tenait des élections pour élire le "Başcanii" (gouverneur) de la région autonome de Gagauzie. La gouverneure sortante, Irina Vlah, a été réélu, dès le premier tour, avec 91,27 % des voix (51,01% en 2015). Son principal rival, Serghei Cimpoeș remporte 7,21% des voix. La participation était de 50,51%. 

    le "Başcanii" (gouverneur) de la région autonome de Gagauzie dispose d'importants pouvoirs législatifs, il nomme et révoque les officiers de l'administration locale, il représente la région à l'étranger, il est garant du respect des lois. 

    Irina Vlah était membre du Parti des communistes de 2005 à 2014, elle est députée du PCRM depuis cette période. En décembre 2014, Irina Vlah, décidait de quitter le Parti des communistes de la république de Moldavie (PCRM), sans quitter la faction communiste au parlement, suite aux positions prises par les dirigeants du PCRM sur l'Union européenne. Elle qualifiait alors cette stratégie du PC comme "une trahison des électeurs pro-russes, en particulier ceux de Gagaouzie". 

    Elle a reçu le soutien des Socialistes moldaves (PSRM), scission du PCRM, pro-russe.