[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    La grève des pompiers devient totale en Haute-Savoie

    Brève publiée le 10 août 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.ledauphine.com/haute-savoie/2019/08/09/la-greve-des-pompiers-devient-totale-en-haute-savoie

    Un mois et demi après le début du mouvement national de grève des soldats du feu débuté le mercredi 26 juin dernier et suivi par la CFDT SDIS 74, le second syndicat de pompiers du département a décidé de rejoindre les rangs des mécontents.

    La section haut-savoyarde du syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs techniques et spécialisés (SNSPP PATS 74) a déposé un préavis de grève pour la fin du mois d’août. « Aujourd’hui, force est de constater que rien n’a évolué, au plan national comme au niveau local », explique Romain Bernard, président du SNSPP-PATS 74. « En Haute-Savoie, une partie de plus en plus importante d’agents se déclare grévistes et les revendications s’affichent déjà sur les casernes, il apparaissait nécessaire de revoir notre position. » Déjà suivi, le mouvement de grève devient total au sein des rangs (654 pompiers professionnels).

    Parmi les revendications des pompiers : une meilleure protection, la revalorisation de la prime de feu, la garantie des avantages retraite et le recrutement massif de pompiers professionnels pour répondre aux besoins des casernes.  Photo  Twitter CFDT SDIS 74

    Pour aborder avec les élus les problèmes locaux oubliés

    La décision a été prise après consultation des adhérents et réunion du conseil du SNSPP PATS 74, entérinant une prise de position singulière et marginale puisque le SNSPP PATS national n’appelle toujours pas à la grève, le dernier des huit organisations syndicales des pompiers de France à poursuivre le dialogue avec la direction générale et les représentants de l’État.

    « Chaque section reste libre et indépendante, le syndicat nous offre la possibilité de suivre ou non sa position. Constater un échec serait trop simple, ce n’est pas dans notre ADN, ce préavis départemental permettra d’aborder avec les élus les problèmes locaux oubliés dans les revendications nationales et pourtant au cœur des préoccupations de certains agents du SDIS 74 », a souligné Romain Bernard rappelant la devise du syndicat : « Quand je revendique, c’est pour construire. »