[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Portland se prépare à une grande manifestation d’extrême droite samedi

    USA

    Brève publiée le 17 août 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.lefigaro.fr/international/portland-se-prepare-a-une-grande-manifestation-d-extreme-droite-samedi-20190816

    Un grand rassemblement de militants d’extrême droite doit se tenir ce samedi dans la plus grande ville de l’Oregon.

    Des groupes d’extrême droite doivent se réunir samedi 17 août à Portland dans l’Oregon, nous apprend un article du Guardian. La police craint des actes de violence lors de ce rassemblement. La manifestation a été initiée notamment par Joe Biggs, membre de l’organisation de droite radicale Proud Boys, et Enrique Tarrio, président des Proud Boys afin de protester contre les antifascistes installés à Portland. Ils entendent également faire reconnaître un groupe antifasciste comme une organisation terroriste. Plus de 1000 personnes sont attendues.

    Une violence sans précèdent est à prévoir

    Joe Biggs a publié sur les réseaux sociaux une vidéo où on l’aperçoit brandir fièrement une batte de baseball à l’effigie de Donald Trump. Il promet de l’emporter avec lui à Portland afin qu’elle soit utilisée «à bon escient». Il a également publié plusieurs tweets haineux: «vous ne vous sentirez pas en sécurité quand vous sortirez en public» ou encore «je vais vous cogner le sol, Antifa».

    D’autres groupes d’extrême droite ont également indiqué qu’ils participeront au côté des Proud Boys à la manifestation, notamment des groupes de «mouvements patriotes» tels que les Three Cententers et les Oathkeepers, qui arborent ouvertement des armes à feu lors d’événements publics, ou encore l’American Guard, un groupe suprémaciste blanc.

    Plusieurs groupes ont affirmé que la manifestation de ce samedi serait la suite du dernier rassemblement de l’extrême droite dans la ville. Le 29 juin dernier, plusieurs personnes avaient été blessées par des affrontements entre des membres des groupes d’extrême droite et des contre-manifestants. La police avait qualifié la manifestation d’émeute et l’avait interrompue.

    Les associations de gauche craignent «un risque encore plus grand de violence» lors des évènements de ce samedi, et plusieurs communautés antifascistes ont appelé à participer à une contre-manifestation, notamment le groupe de protestation PopMob, qui promet un défilé déguisé et une fanfare.