[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    EDF : l’intersyndicale appelle à la grève nationale le 17 octobre

    EDF

    Brève publiée le 6 octobre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.anti-k.org/2019/10/05/edf-lintersyndicale-appelle-a-la-greve-nationale-le-17-octobre/

    L'Etat ouvre le chantier complexe de la structure d'EDF

    Les syndicats d’EDF ont appelé samedi à une deuxième journée de grève nationale le 17 octobre pour exiger le retrait du projet de réorganisation de la compagnie électrique. L’intersyndicale réunissant la CGT, la CFE CGC, la CFDT et FO déclare dans un communiqué «prendre acte de l’ouverture du dialogue et des légères avancées» enregistrées depuis la grève du 19 septembre qui avait, selon elle, entraîné des baisses de production allant jusqu’à 9.000 megawatts.

    Mais elle dénonce le fait que la concertation sociale se déroule «sous l’épée de Damoclès du projet Hercule» et dit en appeler directement à l’Elysée pour obtenir un rendez-vous et l’abandon du projet. «A défaut de réponse élyséenne, appel à une journée de grève nationale le 17 octobre», précise le communiqué.

    Les syndicats voient dans le projet Hercule porté par la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, un premier pas vers le démantèlement et la privatisation d’EDF. Ils avaient demandé le mois dernier au gouvernement et à la direction d’EDF de retirer ce projet d’ici au 10 octobre sous peine de lancer de nouvelles actions.

    «Les salariés en ont ras-le-bol des décisions erratiques de l’Etat qui plombent notre groupe», d’une «régulation nucléaire qui pénalise EDF» et ils s’inquiètent d’une «casse» d’EDF, écrit la section Energie du syndicat FO dans un communiquéMi-septembre, la dernière grève qui avait touché l’entreprise avait entraîné une réduction de la production de 5 gigawatts, soit 9% de la capacité totale. Le mouvement n’avait toutefois entraîné aucune perturbation sur le réseau d’électricité français, et ses conséquences n’avaient pas été ressenties par les ménages.