[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Les Chemins de la philosophie: Lénine, le révolutionnaire

Brève publiée le 6 novembre 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Nous vous invitons à écouter cette émission pour information, pour mesurer la médiocrité de ce pauvre type que France Culture a déterré pour nous parler de Lénine.

Tous les poncis réactionnaires y passent : Lénine ne supporte pas les discussions, il est "fanatique", il a fait un coup d'Etat en octobre 1917, etc.

Et puis le ponpon où le type se ridiculise : il prétend que Lénine n'a lu que le livre I du Capital.... Autrement dit Lénine a commenté les autres livres du Capital, polémiqué avec Luxemburg sur la reproduction du capital, écrit abondamment sur le capital financier, les banques, sans avoir lu les livres II et III du Capital. 

https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/quatre-philosophes-russes-14-lenine-le-revolutionnaire

Si Lénine n’a pas été philosophe au sens où on peut dire que Kant ou Hegel le furent, il a consacré une partie de son œuvre immense, 55 volumes, à des réflexions sur des principes philosophiques, se réclamant de la tradition marxiste. Comment se définissait Lénine ? Comment devient-on Lénine ?

Le dirigeant révolutionnaire communiste russe Vladimir Lénine (1870 - 1924) prononçant un discours sur la Place Rouge à Moscou le 25 mai 1919

Le dirigeant révolutionnaire communiste russe Vladimir Lénine (1870 - 1924) prononçant un discours sur la Place Rouge à Moscou le 25 mai 1919• Crédits : Universal Images Group - Getty

Une émission présentée par Géraldine Mosna-Savoye

Si Lénine n’a pas été philosophe au sens où on peut dire que Kant ou Hegel le furent, il a consacré une partie de son œuvre immense, 55 volumes, à des réflexions sur des principes philosophiques, se réclamant de la tradition marxiste. Comment se définissait Lénine ? 

L'invité du jour :

Dominique Colas, professeur émérite de science politique à Sciences po et chercheur au CERI (Centre de recherches internationales)

Lénine, philosophe matérialiste

Lénine a consacré une partie de son œuvre à des réflexions sur des principes philosophiques issus de la tradition marxiste et en revendiquant une position qu'il appelle le "matérialisme dialectique". Il se définit comme un matérialiste par rapport aux idéalistes. Pour lui, la connaissance vient des sensations et la connaissance peut être objective. Au nom de cette position, il va déduire un certain nombre de principes d'hostilité et de polémique contre d'autres philosophes, des philosophes qui ont illustré à ses yeux des déviations du marxisme. Contre ses adversaires philosophes, on peut noter que Lénine a consacré un ouvrage de plusieurs centaines de pages sous le titre "Matérialisme et empiriocriticisme".
Dominique Colas

Lénine, sociologue de la politique

Lénine a eu une formation classique puis il a fait à l'Université des études de droit, qui l'ont conduit à un métier qu'il a exercé partiellement, celui d'avocat, et à s'engager très tôt dans la politique. Il a en plus un héritage particulier, celui d'un frère pendu pour un complot contre contre le tsar. La famille de Lénine est une famille de critiques tsaristes, et Lénine a cherché à s'approprier Marx, mais le premier grand ouvrage qu'il a écrit est une analyse économique de la Russie qui s'appuie sur des statistiques, des données sociologiques, une analyse de la société russe. Si Lénine est partiellement un philosophe, il et plus encore un sociologue de la politique.      
Dominique Colas

Textes lus par Vincent Schmitt :

  • Extrait de Que faire ? de Lénine, Chapitre V : plan d'un journal politique pour toute la Russie, De quel type d'organisation avons-nous besoin ? 1902, éditions Science Marxiste
  • Extrait du discours de Lénine sur la dissolution de l'Assemblée constituante prononcé à la séance du Comité exécutif central le 6 janvier 1918 avec une musique du Moscow Radio Orchestra, L'internationale
  • Extrait d'un texte publié le 28 avril 1918 dans le n°83 de la Pravda et dans le supplément au journal Izvestia du Comité exécutif central de Russie : Les tâches immédiates du pouvoir des Soviets, avec une musique d'Albert Roussel, Le festin de l'araignée

Sons diffusés :

  • Extrait du film Reds, de Warren Beatty, 1981
  • Extrait du film La naissance de l'amour, de Philippe Garrel, avec Marc-Olivier Dupin, Marche soviétique
  • Archive de Lénine, discours enregistré en mars 1919
  • Chanson de fin : Lenine, Cupi de Ferro
Voir toutes les vidéos