[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Les conséquences économiques du blocage du port de Nantes-Saint-Nazaire commencent à se faire sentir

    Décembre2019

    Brève publiée le 17 janvier 2020

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/les-consequences-economiques-du-blocage-du-port-de-nantes-saint-nazaire-commencent-a-se-faire-sentir-1579112710

    Dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, le port de Nantes-Saint-Nazaire reste bloqué. Depuis plusieurs jours, en raison de l'opération "Ports Morts" initiée par la CGT, tous les terminaux sont à l'arrêt. Aucun bateau n'est chargé ni déchargé.

    Les conteneurs s'entassent de plus en plus près du port

    Les conteneurs s'entassent de plus en plus près du port © Radio France - Anne Patinec

    Loire-Atlantique, France

    A l'appel de la CGT, dans le cadre de l'opération "Ports Morts", le port de Nantes-Saint-Nazaire est bloqué depuis mardi pour protester contre le projet de réforme des retraites. Aucun terminal ne fonctionne. Les dockers, les ouvriers portuaires sont en grève. Aucun bateau n'est chargé ni déchargé. Selon un acteur portuaire, un mouvement d'une telle ampleur n'a pas été vu depuis plus de dix ans.

    La CCI en appelle à la responsabilité des organisations syndicales

    Les conséquences économiques du blocage commencent à se faire sentir.  L'un des secteurs particulièrement touché, c'est celui de l'alimentation pour le bétail. Le terminal agro-alimentaire de Montoir de Bretagne reçoit 55% des importations pour la France; comme il est bloqué, les usines qui fabriquent les aliments et qui disposent de stocks limités de tourteaux et de soja ne peuvent travailler normalement. Certains éleveurs commencent déjà à manquer d"aliments pour leur bétail. 

    Le blocage du port a aussi de grosses conséquences aux Antilles. Les  produits laitiers comme les yaourts ou le beurre destinés à la Guadeloupe et Martinique sont actuellement coïncés au terminal conteneurs. Près du port, les conteneurs s'empilent de plus en plus. Le mouvement entraîne aussi des problèmes sur les chaînes de montages automobiles ou aéronautiques; certains tronçons d'Airbus par exemple arrivent (ou repartent) par la mer ou par la Loire. Les Chantiers Navals attendent aussi de savoir si les essais-mer du paquebot Apex -qui doit être livré en mars- pourront bien avoir lieu. Le bateau devrait quitter Saint-Nazaire ce vendredi pour quelques jours de tests.

    Plus d'un million d'euros de perdus avec les annulations d'escales

    Une dizaine de navires sont toujours au mouillage au large de Saint Nazaire; d'autres ont décidé de se détourner vers Dunkerque ou d'autres ports d'Europe du Nord. Les annulations d'escale entraînent déjà des pertes de plus d'un million d'euros selon la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes-Saint-Nazaire

    Grève aussi à la raffinerie Total 

    La grève a aussi repris à la raffinerie Total de Donges où l'unité de distillation est à l'arrêt depuis le week-end dernier et ne redémarrera pas avant demain (vendredi) au plus tôt; Les expéditions sont bloquées. Aucune goutte de carburant ne sort de la raffinerie mais selon la direction du site, il n'y a pas de risque de pénurie.