[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Algérie : déclaration du parti socialiste des travailleurs

    Algérie

    Brève publiée le 21 janvier 2013

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    DECLARATION DU PST

    Cinq jours après à l’invasion du Mali par les troupes colonialistes françaises le 10/01/2013 avec le soutien contre nature, clandestin et inadmissible de l’Algérie, la prise d’otages sur le site gazier de Tigantourine à In Amenas, par « une trentaine d’islamistes armés dirigés par un borgne » et qui s’attribuent un énième sigle « les signataires du sang ! », éclaire un peu plus sur les visées impérialistes français dans la région et les nouveaux rapports de force qu’on veut imposer aux peuples.

    Pour le PST, par delà la condamnation de cette opération criminelle, il est évident qu’elle profite à l’impérialisme français. L’opération de In Amenas légitime son intervention militaire au Mali, exerce une plus grande pression sur l’Algérie pour l’impliquer d’avantage sur les plans militaire et surtout financier et cristallise un consensus international sur « les bienfaits » de cette entreprise française de reconquête coloniale.

    L’épisode d’In Amenas est indissociable des grandes manœuvres colonialistes inaugurées par l’OTAN et la France en Lybie en 2011 avec les destructions massives que l’on sait. L’opération Serval au Mali renforce le dispositif Epervier mis en place par la France depuis 1986 au Tchad et s’appuie sur les hélicoptères de l’opération Sabre stationnées au Burkina Faso et même en Mauritanie. C’est dire que toute la région du sahel qui passe sous la botte du « gendarme d’Afrique » qu’est la France.

    Quand bien même la « menace islamiste » au Mali est bien réelle et cruelle, elle provient, avant tout, de l’impasse économique et sociale des politiques libérales imposées par la France et l’impérialisme qui hypothèquent le développement et condamnent les peuples en Afrique et dans le monde à la misère et à la domination.

    Pour le PST, par delà les considérations militaro-techniques sur la justesse ou non de l’intervention militaire de l’ANP pour libérer les otages à In Amenas, les ingérences et les injonctions intolérables des puissances impérialistes de Londres, Tokyo ou de Washington auxquelles nous avons assistées, renseignent sur le niveau de bradage de notre souveraineté nationale quant on a bradé nos richesses et détruit notre économie au nom du libéralisme.

    - Non à la guerre coloniale au Mali et ses conséquences en Algérie!

    - Troupes françaises hors du Mali !

    - Non à l’ouverture de l’espace aérien algérien aux bombardiers français !

    - Pour une solution politique garantissant les droits démocratiques et le développement à toutes les composantes du peuple Malien !

    Secrétariat National du PST.

    Le 20 janvier 2013.