[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Résumé du 43ème jour de grève des postiers du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 13 mars 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 43ème jour de grève des postiers du 92
Les postiers frappent à la porte des médias
Les grévistes se sont à nouveau partagés en plusieurs équipes d'intervention ce matin : une équipe restreinte à la PFC et un plus grand nombre de grévistes au centre de Boulogne.
Construction de la grève sur deux centres stratégiques : Boulogne et la PFC
À la PFC, l'ensemble des agents, présents à la prise de service, y compris les intérimaires, ont participé à une prise de parole qui a duré une heure, sans que les chefs n'osent exercer de pression pour que le travail reprenne. Si les grévistes sur cette brigade étaient aujourd'hui minoritaires, lors de la journée nationale inter-métiers de mobilisation de demain le débrayage sera beaucoup plus conséquent suite au échanges entre collègues dans la foulée de la prise de parole. La brigade d'après-midi, quant à elle, était de nouveau en grève à plus de 80%. Pas à pas, la grève reconductible se construit sur ce centre qui fonctionne 24h sur 24, et qui compte 4 équipes.
Quant à Boulogne, cette fois-ci le directeur n'a pas osé interrompre la prise de parole. Il savait que s'il essayait, les grévistes auraient de nouveau pris le contrôle du micro et qu'il n'aurait rien pu faire. Sous l'impulsion des grévistes, un piquet de grève sera organisé demain sur le bureau.
À Boulogne comme à la PFC, le mouvement de grève départemental a permis de peu à peu ré-imposer l'habitude des prises de parole à la prise de service. Reprendre ce type de réflexe est fondamental pour parvenir à se regrouper et à se mettre en lutte.
Les postiers cherchent à donner de l'écho à leur lutte
Jusqu'ici et mise à part quelques exceptions, la médiatisation du long conflit des postiers du 92 n'a pas dépassé les pages de la presse locale. C'est pourquoi les grévistes ont décidé de faire le tour des Sièges des médias national à proximité de Boulogne : TF1, I-télé, D8, Canal +, et RMC/BFM-TV. L'objectif était à chaque fois d'obtenir un contact avec les rédactions. Malgré les réactions parfois nerveuses des vigiles, ce fut chose faite. Une délégation de grévistes a même été reçue par le redacteur en chef de BFM ! Les grévistes comptent bien mener de nouvelles actions dans les jours qui viennent. C'est à cette occasion que l'on verra si les médias auront la volonté de parler de la cause des grévistes. En tout cas, de leur côté, ils ne peuvent plus dire qu'ils ne sont pas au courant. Quant aux grévistes, ils sauront se rappeler au bon souvenir de leurs interlocuteur en cas de besoin, comme ils l'ont prouvé depuis le début du conflit.
- Vendredi 14/3 à 18h : rassemblement de soutien aux grévistes au 3 bd du Levant Nanterre, RER Nanterre Ville
- Samedi 15/3 à partir de 20h : fête de soutien aux postiers, salle des Guignons à Nanterre 7 bd du Général Leclerc RER Nanterre Ville