[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Résumé du 48ème jour de grève (lundi 16 mars) des postiers du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 19 mars 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 48ème jour de grève des postiers du 92
Les grévistes se fixent 2 objectifs : tenir financièrement et populariser la grève


Ce matin les grévistes sont intervenus à Gennevilliers, Rueil et La Garenne-Colombes/Bois-Colombes. Les prises de parole ont permis de maintenir le taux de grève sur ces centres et même de le faire légèrement augmenter. À la suite de ces interventions l'AG de ce lundi a été plus nombreuse que celle de lundi dernier et a permis d'envisager une semaine bien remplie.

Un objectif prioritaire : tenir financièrement
L'Assemblée Générale a permis aux grévistes de discuter des moyens de faire face à la possibilité de paies proches de ou égales à 0 euros pour une bonne partie d'entre eux. Pour y parvenir, cela signifie un bond pour la caisse de solidarité des grévistes. Ce qui implique à la fois une activité plus grande des grévistes eux-mêmes au niveau de la collecte d'argent, et une implication maximale des différents soutiens des grévistes.
L’arme de la direction, c’est de chercher à affamer les grévistes et leurs proches, notre force c’est la solidarité.

Visite du côté de la DRH
Juste après l'AG, les grévistes se sont rendus pour la première fois au 4ème étage de la DOTC, où se situent les bureaux de la Direction des Ressources Humaines. Une visite très peu appréciée par le directeur des "Relations Sociales", alors que les grévistes ne demandaient une fois de plus qu'à pouvoir négocier. Il est vrai que la seule "Relation sociale" que les dirigeants admettent avec les postiers, c'est celle qui consiste à les exploiter. M. St-Guilhem s’est d’ailleurs fendu cet après-midi d’un courrier calomnieux où il prétend que les grévistes sont entrés à la DOTC par effraction, ont brisé une porte et séquestré des cadres. A quoi bon briser des portes quand il suffit d’être là au bon moment, quand elles s’ouvrent ?

Rassemblement à la PFC en compagnie d’élus
A midi, les grévistes ont organisé un piquet de grève avec barnum et barbecue, en présence de la presse et d’élus de Gennevilliers. Avec un deuxième piquet cette nuit lui aussi bien fourni, la grève  était à nouveau majoritaire aujourd’hui sur la PFC.
Populariser la grève sera un des objectifs prioritaires des grévistes cette semaine : dans un contexte où plusieurs grèves reconductibles sont en cours ou en préparation (La Réunion, Alpes-Maritimes…), à la veille d’une journée de grève interprofessionnelle nationale, la grève des postiers du 92 peut acquérir un écho susceptible de devenir dangereux pour La Poste.

Comité de grève des postiers du 92