[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Poursuite de la grève au musée d'Orsay

lutte-de-classe

Brève publiée le 25 octobre 2011

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Sixième jour de grève : LIRE ICI LES INFOS DE LA CGT

PARIS, 25 oct 2011 (AFP) - Le musée d'Orsay est resté fermé au public mardi en raison d'un mouvement de grève d'une partie des personnels afin de dénoncer un manque d'effectifs, a-t-on appris auprès de la direction de l'établissement.

A la suite d'une assemblée générale tenue mardi matin, la grève, entamée jeudi, a été reconduite pour 24 heures, les syndicats (CFDT, SUD, CFTC, CGT) estimant qu'aucun progrès n'avait été enregistré. Une nouvelle AG est prévue mercredi matin.

Il s'agit du cinquième jour de fermeture pour le public puisque le lundi est le jour de fermeture hebdomadaire du musée.

"Paralysé par un mouvement de grève de la filière surveillance depuis le 20 octobre, 37 grévistes étaient comptabilisés ce jour (27 en salles, 9 aux caisses et un à l'accueil) sur 600 personnes travaillant au musée", a souligné la direction dans un communiqué.

"Depuis le début du conflit, le musée a déjà perdu plus de 250.000 euros", a-t-elle ajouté, soulignant que le directeur général des patrimoines, qui dépend du ministère de la Culture, "a réaffirmé son engagement de recruter 13 postes vacants et deux agents du MUCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, NDLR)" devant ouvrir en 2013 à Marseille.

Le musée a inauguré le 12 octobre ses nouveaux espaces (il a gagné 2.000 m2 de surface d'exposition en aménageant le Pavillon Amont), ainsi que la galerie impressionniste totalement refaite.

Les syndicats, qui ont déjà été reçus deux fois au ministère de la Culture, réclament 20 postes supplémentaires pour pouvoir accueillir correctement les visiteurs au sein des nouveaux espaces et de la galerie rénovée.

"Vingt postes sont nécessaires. Et le ministre a les moyens", a insisté Bernard Jopek, secrétaire fédéral de la FIPMC, syndicat adossé à la CTFC.

"Je précise aussi, a-t-il continué, que seul l'espace public du musée est fermé. Le reste de l'établissement fonctionne normalement".

Selon lui, il y 28 grévistes parmi une cinquantaine travaillant dans les salles du musée. "Mais un tiers d'entre eux ont des CDD de 3 mois. Ils ne vont donc pas se mettre en grève", a-t-il souligné.