[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Sur le recul du PIB américain

économie

Brève publiée le 1 juillet 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://leseconoclastes.fr/2014/06/pib-us-t1-2-9/

PIB US T1= -2.9%

Ce n’est pas grave, c’est du passé, nous savions que cela allait être mauvais, c’est la météo, c’est la variation des stocks, c’est le mauvais calcul des dépenses de santé. Madame Yellen nous a dit que tout allait bien, que la croissance se renforçait, il est admis que le trend de croissance est de 2,5 à 3 en ce moment, on ne peut pas parler de récession sur un chiffre sur un trimestre………

Le sondage effectué du 10 au 15 janvier sur 73 économistes (j’ai les noms) donnait une médiane à 2,5% pour le T1 et 2,8% pour l’ensemble de 2014.

En avril la médiane du T1 était de +1,5% et +2,7% pour l’année (le changement de taille des caractères est pour les malvoyants).

Il est évident que tous ces économistes avaient prévu la récession et un PIB à -2,9%, cela dit entre +1.5 et -2,9 c’est juste l’épaisseur du trait !!

A au fait le PIB hors recherche et développement est -3,2%, ce chiffre comme celui du PIB hors prostitution et drogue vous le trouverez uniquement chez les éconoclastes !!

Ces petites remarques préliminaires étant faites décortiquons ce chiffre du « passé » et essayons de se projeter au T2.

Aujourd’hui les prévisions du T2 sont à 3,5%.

Cette révision n’a pas une cause unique, c’est la résultante d’une dégradation de tous les paramètres, la consommation, l’investissement, la balance commerciale et enfin la fameuse variation de stock paramètre magique source prometteuse d’un avenir radieux.

Toutes les composantes du PIB se dégradent mais nous retrouvons, sur ce trimestre touché gravement par une vague de froid polaire (quelques jours en janvier), des chiffres atteints sur différents trimestres, (Printemps, Eté), indépendamment de toutes considérations météorologiques,  et malgré la bagatelle de 2700 MDS de dollar injectés.

Nous sommes tous d’accord que le deuxième trimestre comprend les chiffres d’avril mai et juin…..même cela de nos jours peut être contesté c’est pourquoi je mets les choses au point.

  • Pour avril la balance commerciale est publiée à -47,2 MDS ce qui représente une nette dégradation par rapport au premier trimestre -40.05 en janvier, -42.58 en fevrier, -44.176 en mars je rappelle que c’est en janvier qu’il a fait froid avec des exportations en baisse de 0.2% et des importations en hausse de 1,2%.
  • Production industrielle -0.3% avril
  • Ventes aux détails +0.3% avril, 0 en mai
  • Consommation des ménages avril 0, Mai 0,2%
  • Stocks grossistes 1,1 en avril contre 1,1 en mars 0, 7 en février, 0,8 en janvier
  • Stock des entreprises moyennes aux environs de 0,5 pendant le premier trimestre
  • En ce qui concerne la reprise du logement aux US force est de constater que les permis de construire ne remontent pas vraiment et que curieusement une bonne partie des achats se font sans crédit c’est-à-dire par des fonds ou des institutionnels pour les louer.
  • Aujourd’hui près de 15 M d’américains sont sortis de la population active

 

Ces chiffres sur avril et mai pour certains montrent qu’il n’y a pas de rebond et donc que la météo n’était qu’un énième prétexte minable pour justifier une politique monétaire désastreuse.

Rassurez-vous chers économistes le BEA jouera sur la variation de stocks pour vous montrer un rebond qui n’existe pas dans la réalité et une fois de plus on corrigera les chiffres plus tard pour que vous puissiez premièrement ne pas avoir l’air de ce que vous êtes. Et deuxièmement pour que vous puissiez dire que c’est du passé et donc sans intérêt.

Il n’en reste pas moins que cette manipulation du chiffre des stocks est du plus haut ridicule, il n’y a pas eu de déstockage puisque il n’y a pas eu de vente et que les chiffres montrent que la variation de stocks n’a pas été très importante pendant le premier trimestre, décidemment le BEA  est muni de machines à calculer très spéciales.

Le PIB dans les pays occidentaux est composé au deux tiers par la consommation, or qui peut penser que l’impression monétaire et les taux à 0 vont agir sur votre capacité à consommer.

Les revenus disponibles sont en baisse, votre capacité d’emprunt est déjà largement surutilisée, la probabilité que vous perdiez votre travail est élevé et la probabilité d’en retrouver rapidement quand vous l’avez perdu est elle très faible, l’effet richesse ne concerne que très peu de personnes.

De plus nous avons des populations vieillissantes qui ne peuvent plus reconstituer l’épargne qu’elles dépensent.

L’investissement « intelligent » n’existe plus. Dans un environnement de taux à zéro, ou seule la vision court-termiste règne, les entreprises préfèrent souvent racheter leurs propres titres ou croquer le voisin pour faire monter leurs cours de bourse plutôt qu’investir en recherche.

Le commerce est lui aussi en berne car tous les pays, ou presque, sont dans la même situation.

Faisons fi de ces considérations générales et revenons-en à l’essentiel…… la coupe du monde de foot censée nous redonner de la croissance 0,7% je crois.

J’en déduis que pour l’Espagne, l’Italie, L’Angleterre, le Portugal c’est d’ores et déjà -0,7%……

Ils n’avaient pas besoin de ça !!!!!

Olivier DELAMARCHE