[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Pétition pour le maintien des locaux syndicaux à Philips Dreux

lutte-de-classe

Brève publiée le 16 novembre 2011

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

En 10 ans, le groupe PHILIPS a orchestré la désindustrialisation totale de son activité de fabrication de téléviseurs sur la région drouaise. Le groupe a ainsi fermé 2 sites de production, supprimant plus de 4000 emplois sur Dreux. Face à ce démantèlement, le syndicat CGT a organisé le soutien des salariés victimes des l...icenciements. Il a développé son accueil dans ces locaux pour accompagner tous les salariés. Il a également créé une association visant à regrouper les ex- salariés pour leur permettre de bénéficier d’une mutuelle à des tarifs « avantageux ».

Les activités de ces 2 organisations perdurent dans un contexte social toujours plus dégradé.

Fin 2010, PHILIPS a vendu une partie de ces locaux à la mairie de Dreux. (Restaurant)

Depuis l’été, PHILIPS prétend que les locaux syndicaux ont également été cédés à la mairie, et demande qu’ils soient évacués.

La mairie n’apporte aucune réponse quant à la poursuite de l’usage de ces locaux.

Face aux courriers que nous avons adressés, la seule réponse qui a été donnée, a été de faire couper le courant et le chauffage dans ces locaux début octobre. Ceci au début de l’hiver, et au moment où l’association procède au renouvellement des adhésions de près de 900 personnes.

Cette manœuvre n’est qu’une démonstration de plus du mépris qui est accordé tant par PHILIPS que par les élus aux activités sociales sur la région.

Pour que les activités de soutien aux ex-salariés de PHILIPS perdurent, les signataires de cette pétition exigent que les locaux syndicaux et associatifs soient laissés à l’usage des représentants de l’association CGT des anciens PHILIPS et du syndicat CGT PHILIPS EGP.

SIGNEZ ICI LA PETITION