[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Un général US tué en Afghanistan

    Afghanistan international

    Brève publiée le 6 août 2014

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    (Le Monde) Un officier afghan a ouvert le feu sur des soldats de l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) dans une académie militaire proche de Kaboul, mardi 5 août. Un général américain a été tué, a annoncé le Pentagon, confirmant une information du New York Times. Il est le plus haut gradé américain à tomber dans le pays depuis le début du conflit, en 2001.

    L'assaillant a été tué après avoir ouvert le feu, a également fait savoir le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

    Quinze autres militaires américains ont été gravement touchés dans cette attaque. Les autorités allemandes ont de leur côté indiqué qu'un général allemand se trouvait parmi les blessés. Trois militaires afghans ont aussi été atteints.

    DE NOUVEAUX SOLDATS POUR EMPÊCHER CES ATTAQUES

    L'Afghan National Army Officers Academy (Anaoa), dans l'enceinte de laquelle l'attaque a eu lieu, forme les officiers de l'armée afghane avec l'aide de conseillers de la force de l'OTAN. Cette académie a été mise en place par les Afghans, avec l'aide de l'armée britannique sur le modèle de la célèbre académie militaire de Sandhurst, en Grande-Bretagne.

    Plusieurs attaques meurtrières de soldats ou de policiers afghans contre les soldats de l'OTAN qui les encadrent et les forment depuis la chute du régime taliban, à la fin de 2001, ont eu lieu ces dernières années. Elles ont toutefois été plus rares ces derniers mois.

    Ces incidents nourrissent une forte méfiance entre les forces afghanes et la Force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF) et ont poussé cette dernière àintégrer des soldats supplémentaires chargés d'empêcher ces attaques pendant les opérations communes.

    Les 50 000 soldats de la coalition militaire, majoritairement composée de soldats américains, doivent se retirer d'Afghanistan à la fin de l'année.