[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Quatre saisonniers en grève dans une pizzeria de Gruissan

lutte-de-classe

Brève publiée le 16 août 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://communismeouvrier.wordpress.com/2014/08/16/quatre-saisonniers-en-greve-dans-une-pizzeria-de-gruissan/

L’Indépendant, 16 août 2014 :

Soutenus par la CGT, ils réclament le paiement d’heures ‘sup’. Cette fois, ils ne baisseront pas les bras.

Quatre saisonniers se sont mis en grève jeudi, alors qu’ils étaient engagés pour juillet/août dans une pizzeria gruissannaise, boulevard Pech-Meynaud. La CFDT, puis la CGT ont pris l’affaire à cœur, pour défendre les droits de ces jeunes personnes qui réclament le paiement des heures sup, venant s’ajouter au forfait d’environ 1 200 euros réglé par le patron. "C’est une première sur le Narbonnais assez rare, les saisonniers attendant généralement la fin de leur contrat pour réclamer leur dû", souligne le responsable CGT Christophe Garreta.

Le syndicat veut donner à ce cas une valeur d’exemple pour tout le littoral. "Un saisonnier d’un autre commerce gruissannais nous a contactés en début de semaine", explique le responsable syndical, qui était sur les lieux ce vendredi midi pour le début de négociations. "On travaille au minimum 55 heures par semaine", confie une gréviste, "jusqu’à 66 heures, ce n’est pas ce qui était convenu", dans un pays réglé sur… 35 heures.

Sous la pression (une plainte a également été déposée auprès de la gendarmerie pour "intimidation"), les jeunes auraient signé leurs relevés horaires, tronqués. Vendredi, ils ont obtenu, avec le soutien d’une déléguée CGT, le règlement des heures sup pour la première semaine d’août. "On maintient la pression pour obtenir les arriérés du mois de juillet", souligne la CGT, qui appelle à un nouveau rassemblement ce lundi à 18 h 30 pour appuyer les négociations. Les quatre saisonniers quant à eux ne reprendront pas le travail…