[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Marche contre le racisme d’état à Toulouse en mémoire du 17 octobre 1961

Article paru sur le site da npa31 : http://www.npa31.org/?Marche-contre-le-racisme-d-etat-a-Toulouse-en-memoire-du-17-octobre-1961

Ce samedi 15 octobre à Toulouse le collectif pour une union antiraciste et populaire (cuap) a été à l'initiative d'une marche contre le racisme d'Etat, les violences policières et l'impérialisme. Cette marche en mémoire du massacre du 1961 est partie des quartiers populaires et a fait étape sur des lieux symboliques de l'histoire coloniale et de l'actualité raciste de la république française. La manifestation a réuni plus de 150 personnes scandant des slogans tels que "qui sème la hogra récolte l'intifada", "les seuls étrangers dans nos quartiers ce sont les flics et les fachos". Meurtres policiers, racisme, instrumentalisation de la "laïcité" pour construire un ennemi intérieur, guerres impérialistes et refus de l'accueil des migrants, autant de sujets abordés lors des discours de chaque étape. 

Cette marche s'est conclu sur des perspectives de lutte : organisation de réunions unitaires contre les violences policières, contre le racisme et appel à une réunion inter-organisations pour la défense des migrants.

Le NPA a été partie prenante de cette manifestation en mémoire des algériens et algériennes massacrés par l'Etat français et en souligne l'actualité. Le NPA travaillera à la convergence des luttes antiracistes politiques et du mouvement social pour un front unique contre les violences policières, l'islamophobie et le racisme d'État.

Rappel du texte d'appel

https://www.facebook.com/collectifuap31/photos/gm.1058677974251924/1824112717801583/?type=3

Interventions des organisateurs à la fin de la marche 

https://www.facebook.com/collectifuap31/posts/1824702124409309?notif_t=like¬if_id=147653905081637

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Gilets jaunes

Après la violence du 1er mai, se préparer à faire face

Les comptes rendus, les articles, les témoignages, les publications sur les réseaux sociaux ou encore les vidéos et les photos de la manifestation parisienne du 1er mai mettent tous en évidence une chose : le gouvernement Macron, et particulièrement le Ministère de l’Intérieur avec Castaner aux commandes a fait le choix très clair de détruire par la force la plus brutale tout mouvement de contestation.  Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Antiracisme

19 février : Ménilmontant capitale de l’antiracisme ?

Le rassemblement de Ménilmontant signifiait d’abord se rassembler contre l’antisémitisme dans toutes ses formes, mais aussi contre tous les racismes, à égalité. Les racismes ne sauraient être hiérarchisés et tous doivent être combattus. Combattus politiquement, et certainement pas moralement comme s’il s’agissait simplement d’une question individuelle. À l’appel de l’UJFP, ce sont quelque 400 personnes qui se sont retrouvé·e·s mardi 19 février à Ménilmontant qu’ils ont rebaptisé « capitale de l’antiracisme ».

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Loi "anti-casseurs" ou loi anti-opposant.e.s politiques ?


Des milliers arrestations « préventives » et des garde-à-vue le plus souvent parfaitement arbitraires (comme le prouve le fait qu’il y ait plus de 5000 gardes à vue pour à peine plus de 250 personnes poursuivies après) ; des consignes données par le pouvoir pour garder à vue y compris les personnes manifestement innocentes de toute infraction et pour traîner en justice un maximum de gardés à vue sous les prétextes les plus futiles Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook