[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grève et occupation au MacDo Gare du Nord : « Nous reprendrons le magot du MacDo ! »

Article publié également sur le site du NPA

Ce mercredi 26 octobre, rendez-vous était donné pour occuper le MacDo de la gare du Nord à Paris, à l’appel de la CGT McDonald’s. Le restaurant comptait de nombreux/ses grévistes, et l’opération a été une démonstration de force. Pendant une heure, nous sommes resté-e-s à l’intérieur en scandant des slogans comme « Précaires en colère, on va pas se laisser faire » et « Frite par frite, nuggets par nuggets, nous reprendrons le magot du MacDo ». D’autres slogans formulaient des revendications concernant la sécurité, le respect de la législation sur le travail de nuit et du dimanche, ou encore l’obtention d’un treizième mois de salaire. Benoît Dagbert du syndicat CGT a pris brièvement la parole pour mettre en avant la revendication du salaire minimum à 13€/h, et les victoires remportées sur des revendications similaires par les travailleur-se-s de la restauration rapide aux USA. Des militant-e-s Solidaires, UNEF et UNL étaient également présent-e-s. À un peu moins d’une centaine, nous sommes ensuite parti-e-s en manif sauvage vers les MacDo de la Gare de l’Est et de Parmentier, qui comptaient aussi de nombreux/ses grévistes.

Suite à cette action réussie, l’objectif des grévistes et du syndicat CGT est d’étendre la grève au maximum, notamment dans les autres restaurants dépendant du même franchisé. Ils/elles font le lien entre leur revendication salariale et des mots d’ordre plus généraux contre la précarité. Ils/elles s’appuient aussi sur les pratiques d’évasion fiscale du groupe McDonald’s pour montrer que celui-ci fait des profits et pourrait donc améliorer salaires et conditions de travail. Les grévistes et leur syndicat ont donc tout intérêt à en tirer les conséquences, en élargissant leurs revendications :

  • Salaire minimum de 13€/h, majoré la nuit et le dimanche, avec un 13e mois !
  • Ouverture des livres de comptes aux salarié-e-s de McDonald’s et à leurs syndicats !
  • Contrôle des travailleur-e-s sur l’embauche, les salaires et la chaîne de production !

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Gilets jaunes

Des gilets jaunes appellent les syndicats à se bouger : il faut faire partout pareil !

Décidément, en ce début d’année, le mouvement des gilets jaunes n’a pas fini de se faire entendre. Non seulement les occupations de ronds-points et les manifestations du samedi reprennent, mais de plus en plus de gilets jaunes cherchent d’une façon ou d’une autre à passer à une vitesse supérieure. Et un des leviers majeurs à actionner, c’est la grève, qui permettrait une participation plus massive de salarié·e·s, avec une mobilisation plus intense tous les jours de la semaine, et qui ferait trembler la classe dirigeante en menaçant ses profits.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Appel aux syndicats adopté par l’assemblée régionale de gilets jaunes de Lille du 4 janvier

Non seulement la mobilisation ne faiblit pas, mais le mouvement se structure de plus en plus. Près de 400 gilets jaunes se sont réunis le 05/01 à Lille. Ils ont adopté un excellent appel que nous relayons et invitons à diffuser et à mettre en pratique partout. 
Notre responsabilité, c'est non seulement de développer les démarches en direction des salarié-e-s, mais aussi de faire en sorte que nos structures syndicales, à tous les niveaux, prennent des positions en ce sens. Car, comme le dit l'appel, pour faire céder Macron et les patrons, c'est bien la grève générale qui sera nécessaire. 

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Vive la révolte populaire des Gilets Jaunes ! Continuons, avançons, construisons !

On l’entend partout dans les médias : le mouvement des Gilets Jaunes serait en train de s’essouffler, et ce serait même grâce aux annonces de Macron le bon prince... Déjà, considérer que le mouvement s’essouffle en se basant sur les chiffres du ministère de l’Intérieur apparaît comme un réel foutage de gueule : à chaque manifestation des Gilets Jaunes, Castaner annonce le nombre de manifestant.e.s à un instant T, à chaque fois en fin de journée ! Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook