[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grève et occupation au MacDo Gare du Nord : « Nous reprendrons le magot du MacDo ! »

Article publié également sur le site du NPA

Ce mercredi 26 octobre, rendez-vous était donné pour occuper le MacDo de la gare du Nord à Paris, à l’appel de la CGT McDonald’s. Le restaurant comptait de nombreux/ses grévistes, et l’opération a été une démonstration de force. Pendant une heure, nous sommes resté-e-s à l’intérieur en scandant des slogans comme « Précaires en colère, on va pas se laisser faire » et « Frite par frite, nuggets par nuggets, nous reprendrons le magot du MacDo ». D’autres slogans formulaient des revendications concernant la sécurité, le respect de la législation sur le travail de nuit et du dimanche, ou encore l’obtention d’un treizième mois de salaire. Benoît Dagbert du syndicat CGT a pris brièvement la parole pour mettre en avant la revendication du salaire minimum à 13€/h, et les victoires remportées sur des revendications similaires par les travailleur-se-s de la restauration rapide aux USA. Des militant-e-s Solidaires, UNEF et UNL étaient également présent-e-s. À un peu moins d’une centaine, nous sommes ensuite parti-e-s en manif sauvage vers les MacDo de la Gare de l’Est et de Parmentier, qui comptaient aussi de nombreux/ses grévistes.

Suite à cette action réussie, l’objectif des grévistes et du syndicat CGT est d’étendre la grève au maximum, notamment dans les autres restaurants dépendant du même franchisé. Ils/elles font le lien entre leur revendication salariale et des mots d’ordre plus généraux contre la précarité. Ils/elles s’appuient aussi sur les pratiques d’évasion fiscale du groupe McDonald’s pour montrer que celui-ci fait des profits et pourrait donc améliorer salaires et conditions de travail. Les grévistes et leur syndicat ont donc tout intérêt à en tirer les conséquences, en élargissant leurs revendications :

  • Salaire minimum de 13€/h, majoré la nuit et le dimanche, avec un 13e mois !
  • Ouverture des livres de comptes aux salarié-e-s de McDonald’s et à leurs syndicats !
  • Contrôle des travailleur-e-s sur l’embauche, les salaires et la chaîne de production !

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France

Destruction des libertés: Une mobilisation unitaire et vraiment massive est urgente !

Dans quel pays vit-on quand un ministre de l’intérieur (Castaner) cite Clémenceau (https://tendanceclaire.org/breve.php?id=33594) comme modèle lors de la prise de fonction du nouveau préfet de police de Paris : « Didier Lallement, votre modèle est Georges Clemenceau, sa main n'a jamais tremblé ». Rappelons que Clémenceau a fait tuer des manifestants en 1907 et 1908. Son surnom était le « briseur de grèves ». Belle référence pour l’ex socialiste Castaner.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Du 8 au 19 mars, dix jours pour le printemps des peuples ?

Récapitulons le calendrier pour en saisir les potentialités : 8 mars, journée de lutte internationale pour les droits des femmes. Samedi 9 mars, acte XVII du soulèvement Gilets Jaunes. Vendredi 15 mars, grève internationale pour le climat. Samedi 16 mars, journée internationale des solidarités et montée nationale des Gilets Jaunes à Paris. Mardi 19 mars, journée de grève interprofessionnelle. Ajoutons à cela les appels à soutenir les mobilisations du peuple algérien contre le 5ème mandat les dimanches. Avouons que c’est assez alléchant.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Sur la journée de mobilisation du 5 février à Dijon, entre espoir brisé et frustration.

7H30 : début de la journée. Le point de rendez-vous avait été fixé la veille devant le lycée Hyppollite Fontaine afin de le bloquer car une belle mobilisation des jeunes est toujours un bon moyen d’animer et de massifier une manifestation et parce qu’il ne faut surtout pas laisser les générations futures en dehors des mouvements politiques et sociaux Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mobilisation

Gilets jaunes et syndicats : après les manifestations du 5 février, il faut un appel clair des directions syndicales à la grève générale et au blocage de l’économie

Les manifestations du 5 février étaient appelées par la CGT et Solidaires, plus timidement et localement par FO et la FSU. Elles étaient aussi appelées par la coordination des AG de gilets jaunes de Commercy et par des figures du mouvement (Eric Drouet, François Boulo, etc.). Une vraie convergence s'est opérée dans les cortèges qui regroupaient syndiqués et gilets jaunes indifféremment. C'est très positif. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook