[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Réel succès du 1er tour social !

Le 22 avril 2017, J-1 avant les tristes résultats de dimanche, a eu lieu la première manifestation du 1er tour social, initiative impulsée par de nombreuses sections syndicales combatives telles la CGT Goodyear, Sud Poste 92, CGT énergie Paris, CGT infocom, CGT nettoiement 75, CGT CHRU de Lille, CGT Éduc’Action ou de plusieurs collectif ou associations telles que la Compagnie Jolie Môme, Droit Devant, Fakir et le NPA.

Ce cadre unitaire à aussi permis l'intervention du Collectif Féministe Révolutionnaire, pendant laquelle la nécessité de la prise en compte en dans les luttes sociales des questions féministes et anti-racistes à été posé comme indispensable. Enfin, l'intervention en direct de camarades de l'UGT Guyane on pris la parole via Skype, déclarant que suite à la grève générale de plus d'un mois, l’État à céder 3 milliards d'euros.

Les délégué-e-s de chacune des différentes sections syndicales ont pris la parole à tour de rôle, rappelant que chacun des acquis sociaux ont été gagnés par des travailleurs/euses en lutte. Cela a permis de mettre en avant le mot d'ordre du 1er tour social, qui insiste sur le fait que ce ne sont pas les élections qui vont changer nos vies, mais bien nos mobilisations, nos luttes et nos expériences.

Cette initiative qui est allée contre la-dite trêve électorale a permis le regroupement militant d’équipes combatives qui refusent de rester silencieuse alors que l’urgence sociale est là, et qui n’attendent pas le bon vouloir des directions syndicales. C’est une très bonne chose !

Entre 2500 et 3000 personnes étaient réunies, tout d’abord pour écouter les interventions, puis pour défiler au sein de cortèges dynamiques de République à Bastille.

Cette mobilisation, regroupant l'avant garde qui s'est constituée pendant les manifestations contre la Loi Travail, a permis de rendre concret un pôle ouvrier combatif d’horizon très divers, bien décidé à peser pour initier d'autres initiatives et à bousculer les grandes centrales syndicales. Il y a une nécessité à ne pas rester isolé-e-s, dans notre secteur d’activité, dans notre syndicat, et cette expérience a permis de commencer à travailler dans ce sens.

Avec les résultats du premier tour des présidentielles, qui n’annoncent que des attaques très fortes sur le monde du travail, que ce soit Macron ou Le Pen, il s’agit là de deux faces du capitalisme qui ne sème que la misère chez les exploité-e-s, les opprimé-e-s. Il va falloir résister tou-te-s ensemble aux politiques anti-sociales qui s’annonce et les empêcher par la lutte de classe.

L’objectif est maintenant et de manifester contre l'extrême-droite, de construire un 1er mai offensif, de classe et de masse sur nos revendications, contre les discours de haine et contre l'ultralibéralisme d'un Macron. Comme l'a dit Mickaël Wamen en introduction des prises de paroles, « aujourd'hui c'est le premier tour social, mais il en faudra un deuxième, puis un troisième puis autant que nécessaire ».

Construisons ces convergences initiées par l’initiative du premier tour social, faisons grossir les liens entre les différents secteurs : contre les licenciements, pour l’augmentation des salaires, contre la loi travail, contre les violences policières et contre la répression syndicale. Jeunes, salarié-e-s du privé, du publique, opprimé-e-s par le racisme d’État, l’islamophobie, le sexisme, nous avons toutes et tous intérêt à combattre ensemble sur des bases de classe.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France

Destruction des libertés: Une mobilisation unitaire et vraiment massive est urgente !

Dans quel pays vit-on quand un ministre de l’intérieur (Castaner) cite Clémenceau (https://tendanceclaire.org/breve.php?id=33594) comme modèle lors de la prise de fonction du nouveau préfet de police de Paris : « Didier Lallement, votre modèle est Georges Clemenceau, sa main n'a jamais tremblé ». Rappelons que Clémenceau a fait tuer des manifestants en 1907 et 1908. Son surnom était le « briseur de grèves ». Belle référence pour l’ex socialiste Castaner.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Du 8 au 19 mars, dix jours pour le printemps des peuples ?

Récapitulons le calendrier pour en saisir les potentialités : 8 mars, journée de lutte internationale pour les droits des femmes. Samedi 9 mars, acte XVII du soulèvement Gilets Jaunes. Vendredi 15 mars, grève internationale pour le climat. Samedi 16 mars, journée internationale des solidarités et montée nationale des Gilets Jaunes à Paris. Mardi 19 mars, journée de grève interprofessionnelle. Ajoutons à cela les appels à soutenir les mobilisations du peuple algérien contre le 5ème mandat les dimanches. Avouons que c’est assez alléchant.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Sur la journée de mobilisation du 5 février à Dijon, entre espoir brisé et frustration.

7H30 : début de la journée. Le point de rendez-vous avait été fixé la veille devant le lycée Hyppollite Fontaine afin de le bloquer car une belle mobilisation des jeunes est toujours un bon moyen d’animer et de massifier une manifestation et parce qu’il ne faut surtout pas laisser les générations futures en dehors des mouvements politiques et sociaux Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mobilisation

Gilets jaunes et syndicats : après les manifestations du 5 février, il faut un appel clair des directions syndicales à la grève générale et au blocage de l’économie

Les manifestations du 5 février étaient appelées par la CGT et Solidaires, plus timidement et localement par FO et la FSU. Elles étaient aussi appelées par la coordination des AG de gilets jaunes de Commercy et par des figures du mouvement (Eric Drouet, François Boulo, etc.). Une vraie convergence s'est opérée dans les cortèges qui regroupaient syndiqués et gilets jaunes indifféremment. C'est très positif. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook