[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grand succès de l’AG du Front Social !

Ce lundi 16 mai à eu lieu à Paris la première Assemblée Générale du Front Social, avec pour ordre du jour le bilan de la manifestation du 8 mai et la préparation de celle du 19 juin.

C'est avec un élan de satisfaction certain que des syndicalistes de différentes sections (mandatés ou non) sont intervenu.e.s, faisant un bilan positif de la première manifestation du quinquennat Macron. Il a été rappelé que ce regroupement de salarié.e.s d’organisations et de traditions différentes (dont Infocom CGT, Sud Poste 92, CGT Goodyear, CGT énergie, CGT Commerce…) s'est constitué pendant les mobilisations contre la Loi Travail et contre la décision des directions syndicales d'y mettre un terme le 15 septembre dernier. La réussite de la manifestation du 8 mai apparaît comme celle d'une réponse à vide, à un désir de combattre de front ce gouvernement qui s'apprête à utiliser ordonnances sur ordonnances pour casser le code du travail.

Malgré certaines difficultés pour faire grossir l'initiative, les succès des manifestations du 22 avril et du 8 mai ont permis de montrer qu'une combativité et une détermination s'étaient constituées.Cette AG en a été une démonstration : des syndicalistes d'autres secteurs sont intervenu.e.s, des « non-organisés », des membres du Collectif Féministes Révolutionnaires, des membres de Génération Ingouvernable ou encore des Zadistes de Notre-Dame-Des-Landes, proposant à une délégation du Front Social de se rendre sur la Zad, afin d'échanger sur les luttes à mener conjointement ! Loin des bureaucraties syndicales qui ne soutiennent pas ces manifestations, le Front Social apparaît comme un regroupement des secteurs les plus radicaux qui ont bataillé au printemps dernier contre Valls, El-Khomri et Hollande. Plutôt que d'attendre la rentrée comme le propose Martinez, secrétaire générale de la CGT qui avait à demi mots appelé à voter Macron, le Front Social appelle dès maintenant à construire la manifestation du 19 juin !

Pour cela, il a été rappelé qu'il est nécessaire de créer localement des comités de mobilisations, tant sur nos lieux de travail que d'études, ou encore dans des lieux plus larges et ouverts. Déjà le 8 mai, des manifestations Front Social ont eues lieu au Havre, à Nancy ou Rouen. La construction de comités se développe à Bordeaux ou encore Marseille !

Les organisateurs de la manifestation du 8 mai ont prévenu : le 19, ça se jouera devant l'Assemblée Nationale. D'or et déjà, nous savons que la police sera massivement présente : la vieille du 8 mai, la préfecture avait enjoint les organisateurs de signer un papier condamnant d'éventuelles « violences » à l'encontre de la police. Ceux-ci on refusés. L'attaque latérale du cortège apparaît donc comme une nouvelle technique répressive, destinée à intimider, apeurer et susciter une réaction violente afin de décrédibiliser le mouvement. Cela n'a pas fonctionné cette fois ci, mais tout laisse à penser qu'il y aura une nouvelle tentative le 19 juin. C'est d'ailleurs un sujet qui a été soulevé de nombreuses fois pendant l'AG : comment sécuriser nos cortèges des attaques policières ? Cette discussion devrai être à l'ordre du jour de la prochaine assemblée du 7 juin.

Cette Assemblée Générale fût donc réellement positive, tant par la diversité des intervenant.e.s et des interventions que par la qualité des échanges. Un réel enthousiasme s'est fait sentir, pour élargir et regrouper plus largement, au sein mais aussi au-delà des organisations syndicales. Dans ce sens, faire le pont avec les organisations de lutte contre les violences policières serait une très grande avancée. Cependant, cette construction est fragile et même si on peut comprendre que les initiateurs ne veulent pas laisser l'initiative partir dans tous les sens après l'énorme effort d'organisation effectué, la question de la démocratie du mouvement va devenir centrale pour son développement. Enfin, plusieurs prises de paroles (dont les nôtres) ont évoqué la nécessité de créer un texte de référence, une charte définie collectivement, qui puisse mandater une équipe d'animation. Nous espérons qu'une partie de l'AG du 7 juin aille dans ce sens.

Nous encourageons donc tou.te.s celles et ceux qui le peuvent à s'impliquer dans la construction de comités de mobilisation locaux, à participer aux AG et aux manifestations. Il s'agit du seul cadre aujourd'hui existant de lutte frontale contre Macron et son gouvernement, rassemblant des travailleurs et des travailleuses d'organisations et de traditions différentes. Bien loi des promesses électorales, il s'agit ici de dire que c'est par nos mobilisations que nous pourrons réellement faire face et arracher de nouveaux droits. Dans nos collectifs, nos associations, nos syndicats et nos partis, construisons le front social !!

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France

Destruction des libertés: Une mobilisation unitaire et vraiment massive est urgente !

Dans quel pays vit-on quand un ministre de l’intérieur (Castaner) cite Clémenceau (https://tendanceclaire.org/breve.php?id=33594) comme modèle lors de la prise de fonction du nouveau préfet de police de Paris : « Didier Lallement, votre modèle est Georges Clemenceau, sa main n'a jamais tremblé ». Rappelons que Clémenceau a fait tuer des manifestants en 1907 et 1908. Son surnom était le « briseur de grèves ». Belle référence pour l’ex socialiste Castaner.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Du 8 au 19 mars, dix jours pour le printemps des peuples ?

Récapitulons le calendrier pour en saisir les potentialités : 8 mars, journée de lutte internationale pour les droits des femmes. Samedi 9 mars, acte XVII du soulèvement Gilets Jaunes. Vendredi 15 mars, grève internationale pour le climat. Samedi 16 mars, journée internationale des solidarités et montée nationale des Gilets Jaunes à Paris. Mardi 19 mars, journée de grève interprofessionnelle. Ajoutons à cela les appels à soutenir les mobilisations du peuple algérien contre le 5ème mandat les dimanches. Avouons que c’est assez alléchant.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Sur la journée de mobilisation du 5 février à Dijon, entre espoir brisé et frustration.

7H30 : début de la journée. Le point de rendez-vous avait été fixé la veille devant le lycée Hyppollite Fontaine afin de le bloquer car une belle mobilisation des jeunes est toujours un bon moyen d’animer et de massifier une manifestation et parce qu’il ne faut surtout pas laisser les générations futures en dehors des mouvements politiques et sociaux Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mobilisation

Gilets jaunes et syndicats : après les manifestations du 5 février, il faut un appel clair des directions syndicales à la grève générale et au blocage de l’économie

Les manifestations du 5 février étaient appelées par la CGT et Solidaires, plus timidement et localement par FO et la FSU. Elles étaient aussi appelées par la coordination des AG de gilets jaunes de Commercy et par des figures du mouvement (Eric Drouet, François Boulo, etc.). Une vraie convergence s'est opérée dans les cortèges qui regroupaient syndiqués et gilets jaunes indifféremment. C'est très positif. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook