[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Newsletter

Ailleurs sur le Web [RSS]

Lire plus...

Twitter

Note sur le livre Femmes libres. Espagne 1936-1939 de Mary Nash

Par Wilbur Schäffer ( 8 décembre 2012)
Tweeter Facebook

« Femmes libres ». Espagne 1936-1939, paru en 1975 en Espagne, traduit en 1977, Éd. La pensée Sauvage, 210 p.

Ce livre comporte une étude préliminaire de Mary Nash expliquant ce que fut le mouvement féministe communiste libertaire « Femmes libres » en Espagne. Il présente ensuite une sélection de textes de militantes de « Femmes libres » publiés à l'époque dans différentes revues.

Ce mouvement féministe anarchiste, actif d'avril 1936 à février 1939, comme le souligne Mary Nash, posa pour la première fois en Espagne la problématique de « la libération de la femme dans une perspective d'émancipation de la classe ouvrière que nous pouvons appeler féminisme prolétarien en opposition aux mouvements féministes à caractère bourgeois qui d'ailleurs ont été étudiés assez largement ».

Jusqu'à 20 000 femmes rejoignirent le mouvement « Femmes Libres », organisées, plus ou moins, dans près de 120 groupes répartis dans la zone républicaine du pays (quelques groupes furent constitués hors des frontières espagnoles).

La sélection des textes est organisée en 4 grands thèmes :

  1. Organisation et développement de Femmes Libres ;
  2. Femmes Libres comme organisation féministe ;
  3. Attitude face à la sexualité ;
  4. L'éducation des enfants.

Ces textes sont d'une force vivifiante, écrits par des femmes pas nécessairement issues des milieux intellectuels, d'une modernité et d’une énergie déconcertantes.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France insoumise

Affaire Quatennens : la FI doit assumer ses responsabilités en tant qu’organisation politique

Après la révélation par la presse de mains courantes déposées contre lui par son ex-compagne, Adrien Quatennens, député de l'Union Populaire, a expliqué avoir effectivement déjà été l'auteur d'une gifle, d'un geste brusque ayant conduit son ex-compagne à se cogner, ainsi que de textos trop insistants en contexte de rupture conflictuelle. Au-delà du contenu particulier de l'affaire elle-même, un certain nombre de conclusions politiques peuvent être retenues

  Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Féminisme

Affaire Coquerel : refuser de hurler avec les loups de la bourgeoisie ne veut pas dire refuser d’entendre la parole des femmes

Alors qu’Éric Coquerel venait d’être élu à la tête de la commission des finances, plusieurs militantes féministes ont évoqué l’existence de témoignages concernant des comportements problématiques à l’encontre de femmes. Rapidement, un premier témoignage a été porté publiquement par Sophie Tissier : elle fait part de comportements inappropriés de la part du député tout au long d’une soirée, d’une drague « très lourde » qui n’aurait pas cessé malgré l’expression claire de sa désapprobation, de contacts trop insistants au cours d’une danse, de sms insistants après la soirée.

  Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Culture en lutte

Aux Molières, les Gilets Jaunes intermittent•e•s chômeur•e•s précaires s’invitent

Communiqué lu le 13 mai aux Molières par les gilets jaunes intermittent•e•s chômeur•e•s précaires

Aujourd'hui lundi 13 mai 2019, en cette 31e Nuit des Molières, nous, intermittent.e.s, chômeur.e.s, précaires, gilets jaunes, syndiqué.e.s ou non, avons quelque chose à vous dire :

Comme on n'a pas reçu nos invitations, on s'est dit qu'il y avait erreur, alors on est allé.e.s se renseigner sur place, tirer cette histoire au clair...

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook