[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Newsletter

    Ailleurs sur le Web [RSS]

    Lire plus...

    Twitter

    Hôpital Montperrin d’Aix (13): premières avancées

    Par JB (10 décembre 2012)
    Tweeter Facebook

    Depuis cet été, les personnels de l’hôpital psy de Montperrin étaient mobilisés et en grève tous les mardis, multipliant les actions. Ils protestaient contre le manque de moyens, le sous-financement chronique par l’État, et la volonté de l’Agence régionale de santé d’imposer à marche forcée un plan de retour à l’équilibre budgétaire.

    Ce plan avec ses 22 propositions visait à tailler dans la chair, à baisser encore plus les moyens alloués au centre hospitalier. Cela ne peut qu’aggraver les conditions de prise en charge des patients et mettre davantage en danger les agents hospitaliers, en raison de l’insuffisance des postes. Mardi 20 novembre, ils ont voté en AG la grève illimitée à partir du lundi suivant. Le lundi 26 novembre, l’occupation des bureaux de la direction a été précédée par un débat sur la psychiatrie et un barbecue militant. Nous étions ainsi plus d’une centaine en soutien, dont des délégations d’autres hôpitaux. Le lendemain matin, les occupants ont bloqué l’accès aux locaux.

    L’ARS a commencé à reculer sur certains points, notamment les suppressions de postes et de RTT. Si elle refuse d’effacer l’ardoise de l’établissement de 1, 6 million d’euros, elle s’est néanmoins déclarée prête à investir financièrement et à rouvrir les négociations. Les personnels ont donc suspendu leur mouvement de grève, mais restent vigilants et n’excluent rien, si les négociations échouent. Le NPA Aix reste à leur côté pour défendre la santé publique, contre les coupes budgétaires.

    Télécharger au format pdf

    Ces articles pourraient vous intéresser :

    Lutte de classe

    Vive la lutte des travailleur-se-s de l’hôpital public !

    Ce mardi 7 juin, neuf syndicats et collectifs appelaient à la mobilisation de l’hôpital public (CGT, Sud, CFE-CGC, Association des médecins urgentistes de France, Collectif Inter-Blocs, Collectif Inter-hôpitaux, Collectif Inter-urgences, Printemps de la psychiatrie, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité). Les rassemblements ont été limités, rassemblant des centaines de personnes dans chaque grande ville, mais les réquisitions empêchent de fait le droit de grève et cela ne saurait cacher la profondeur de la colère.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook