[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Barcelone: le sinistre Valls tombe à 10%

    Catalogne valls

    Brève publiée le 2 avril 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Barcelone-Manuel-Valls-tombe-a-108--c-est-la-gauche-independantiste-ERC-qui-est-en-tete-sondage_a14162.html

    Un sondage organisé du 21 au 28 mars 2019 montre que le sinistre Manuel Valls ne fait pas recette à Barcelone. Bien au contraire, la situation reste favorable à indépendantisme et à la gauche dans la capitale catalane - article et traduction Nico Maury

    ; title="Barcelone : Manuel Valls tombe à 10,8%, c">Barcelone : Manuel Valls tombe à 10,8%, c'est la gauche indépendantiste (ERC) qui est en tête (sondage)

    L’enquête montre que la liste conduite par Ernest Maragall (Gauche Républicaine - ERC) arriverait en tête du scrutin avec 23,8% des intentions de vote et 11 sièges des 41 du Conseil municipal de la capitale catalane. Ada Colau avec Barcelona en Comú conserverait un soutien populaire fort avec 20,4% d'intention de vote, malgré cela, le groupe de la maire actuel reculerait à 9 sièges. 

    Les sociaux-démocrates du PSC-PSOE sont crédités de 16,6% des intentions de vote et 7 sièges. Pour le PDeCAT, l'entrée en campagne de Joaquim Forn et Elsa Artadi met un coup de boost la campagne du parti de centre-droit avec 13,8% des intentions de vote et 6 sièges. 

    Le grand perdant est Manuel Valls qui est donné à 10,8% et 5 sièges. La gauche indépendantiste anticapitaliste de la CUP fermerait la marche avec 6,6% des intentions de vote et 3 sièges. Ni le Parti Populaire, ni VOX n'atteindrait pas 5%. 

    Majorité à gauche 

    Dans cette configuration, Barcelone conserve sa majorité à gauche. Dans l'optique où la gauche indépendantiste signe un accord de gestion avec Barcelone au Comú, une majorité de 20 sièges se dégage (11 sièges pour l'ERC, 9 pour BeC) et un soutien populaire à 44,2%. Si l'on rajoute le PSC-PSOE, cette majorité dépasse les 27 sièges (60,8% de voix cumulées) et avec la CUP (fort peu probable) 30 sièges et un soutien à 67,4%. 

    De même, une alliance entre partis indépendantistes peut aussi de dégager. ERC (11 sièges), PDECat (6 sièges) et la CUP (3 sièges) peuvent avoir une majorité de 20 sièges et un soutien populaire à 44,2%. Mais ce scénario est peu probable. 

    Enfin, pour Manuel Valls, avec 5 sièges, il ne peut prétendre à rien. Le PSC-PSOE a clairement indiqué qu'il ne travaillerait pas avec leur ancien camarade du Parti socialiste français et le Parti Populaire et VOX ne seront pas représentés au Conseil Municipal. 

    Rappel des résultats des dernières élections : 

    Municipale de 2015 : Barcelona en Comú (Ada Colau) 25,2% et 11 sièges. CiU (actuellement PDECat) 22,8%. Ciudadanos (le parti qui soutient Manuel Valls) 11,0%, ERC 11,0%. PSC 9,6%. PP 8,7%. CUP 7,4%. 

    Election de décembre 2017 : Ciudadanos 23,9%. ERC 20,9%, JxCat 19,6%, PSC 14,5%, Catalunya en Comú 9,3%, CUP 5,3% et PP 5,0%.