[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

École en danger : Dugny poursuit sa mobilisation

lutte-de-classe

Brève publiée le 6 avril 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://paris-luttes.info/ecole-en-danger-dugny-poursuit-sa-2977

Après plusieurs semaines, la lutte se poursuit au collège Jean Baptiste Clément de Dugny. Parents et enseignants toujours mobilisés !

Dugny, le 3 avril 2015

École déserte à Jean Baptiste Clément

Cette semaine encore, les parents se mobilisent et rejoignent le mouvement des enseignants du collège Jean-Baptiste–Clément de Dugny (93)

Hier, vendredi 3 avril 2015, les parents d’élèves du collège Jean-Baptiste Clément de Dugny ont renouvelé leur appel à une journée école déserte après la mobilisation sans précédent du mardi 24 mars. Hier, seuls 4 élèves étaient présents sur les 642 inscrits.
Marie-George Buffet est même venu apporter son soutien au collège.

Jeudi 2 avril, près de 50 % du personnel enseignant était en grève pour poursuivre le mouvement lancé le 24 mars dernier. Les prévisions d’effectifs pour la rentrée 2015/2016 dépassent largement le seuil des 25 élèves par classe préconisé pour la réussite de nos élèves. L’ensemble de la communauté éducative, les représentants de la FCPE et les parents d’élèves s’inquiètent de la dégradation croissante des conditions d’apprentissage dans un département où celles-ci sont déjà difficiles.

Les effectifs déjà surchargés de cette année scolaire nous ont permis de constater les effets néfastes de ce surnombre sur la progression de nos élèves : décrochage scolaire, problèmes de concentration et difficultés pour leurs professeurs d’assurer un suivi personnalisé de leur orientation.

En effet, notre établissement souffre déjà de résultats au DNB (Diplôme National du Brevet) inférieurs aux moyennes départementale et nationale et l’augmentation des effectifs creuserait encore plus ces écarts.

La réussite de nos élèves est au cœur de notre forte mobilisation qui, sans la promesse de l’ouverture de 2 classes supplémentaires, se poursuivra le 7 avril par une 3ème journée de grève ainsi que le 8 avril par une 3ème action école déserte. Le mouvement serait alors rejoint par les écoles élémentaires et primaires de la ville.