[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Mayotte : grève reconduite et opération escargot

lutte-de-classe

Brève publiée le 12 novembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.clicanoo.re/499445-mayotte-greve-reconduite-et-operation-escargot.html

SOCIAL. Le mouvement de grève est reconduit à Mayotte et doit avoir, ce matin, d’importantes conséquences sur les routes de Mayotte ce matin. L’intersyndicale annonce une opération escargot dès l’aube et maintient intacte l’ensemble de ses revendications qu’elle juge non-satisfaites.

Les représentants de l’intersyndicale réunis hier matin à Mamoudzou ont décidé de reconduire le mouvement lancé la semaine dernière. Après une première journée de mobilisation le mardi 3 novembre avec 2 à 3000 manifestants, puis deux journées d’actions, liées à l’arrivée puis aux discussions avec la ministre des Outre-mer, le mouvement devrait prendre des formes nouvelles à partir de demain jeudi.

« La grève continue et les actions seront amplifiées », écrit l’intersyndicale dans un communiqué. Celle-ci revendique "l’égalité des droits" à Mayotte par rapport au reste du territoire français.

Une opération escargot sera mise en place demain à l’aube sur les routes de Mayotte, sans que l’on sache encore précisément quels axes seront concernés. Mais il semble évident que l’ensemble des accès à Mamoudzou seront concernés. La barge devrait fonctionner normalement sans pour autant que l’on sache avec certitude si les rotations seront perturbées. Pour l’intersyndicale, « les réponses de gouvernement demeurent insatisfaisantes, malgré les successions de rencontres qui ont eu lieu mardi novembre (le matin avec la ministre et avec le préfet et les conseillers de la ministre des Outre-mer l’après midi). En effet, s’agissant du secteur privé, l’intersyndicale doit encore insister auprès du gouvernement sur la transposition immédiate du code du travail. »

Des réponses « insatisfaisantes »

« S’agissant du secteur public, même si un travail d’état des lieux de l’ancienneté générale de service des agents intégrés dans les fonctions publiques doit être mené, le gouvernement doit préalablement acter le principe de la reprise en compte de leur AGS et fixer un calendrier de mise en œuvre », indique l’intersyndicale.

Par ailleurs, l’intersyndicale dit regretter que la ministre n’ait pas « daigné évoquer les revendications relatives à l’indexation des salaires ainsi que l’attractivité du territoire ». Elle continue enfin à déplorer « les sanctions prises à l’encontre des responsables syndicaux et agents en lutte », un sujet qui n’a pas été abordé.

Dans un communiqué transmis mardi soir, la ministre George Pau-Langevin a rappelé les priorités de l’action du gouvernement et a annoncé des mesures nouvelles concernant la retraite des agents publics et les investissements de l’Etat dans le 101e département français dans l’océan Indien.

"La ministre a confirmé la venue, dès les prochaines semaines, d’une mission pour dresser l’état des lieux détaillé de la question des retraites et du déroulement des carrières des agents concernés par l’intégration. Sans attendre, la ministre a confirmé que les agents des corps transitoires bénéficieraient d’une reprise d’ancienneté à hauteur de 100% des années passées dans ce corps", indique le communiqué ministériel.

lejournaldemayotte.com et AFP