[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

En 2013, le salaire net s’élevait en moyenne à 2.200 euros par mois

économie

Brève publiée le 5 juillet 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.latribune.fr/economie/france/le-salaire-net-s-elevait-en-moyenne-a-2-200-euros-par-mois-en-2013-584575.html

En 2013 selon l'Insee, le salaire net moyen mensuel s'élevait à 2.200 euros dans le privé. Il atteignait 4.070 pour les cadres et 1.690 pour les ouvriers.

Ce n'est pas vraiment une surprise, mais l'Insee le confirme : en France, le niveau moyen des salaires stagne. Selon la dernière étude de l'Institut sur « l'emploi, le chômage et revenus du travail », qui dresse un véritable panorama du marché du travail français, en 2013, dans le secteur privé, le salaire net en équivalent temps plein (EQTP) s'élevait en moyenne à 2.200 euros par mois. Il a ainsi diminué en euros constants pour la deuxième année consécutive (-0,3% de 2012 à 2013).

Cette baisse est particulièrement sensible dans les services (-0,7%) et dans le commerce (-0,5%). En revanche, le salaire net moyen continue de progresser dans l'industrie (+0,4%) et la construction (+0,5%).

Le salaire moyen des cadres (4.070 euros) diminue

Le salaire net moyen des cadres (4.070 euros en 2013) a davantage baissé (-1,3%) que pour les autres catégories de salariés. La baisse des éléments liés aux résultats des entreprises, comme les primes ou l'épargne salariale, pesant particulièrement sur leur rémunération, explique ce mouvement. En revanche, le salaire net mensuel moyen des professions intermédiaires (2.250 euros) et des ouvriers (1.690) évoluent comme la moyenne nationale. À l'inverse, le salaire net moyen des employés (1.610 euros) progresse légèrement (+0,2%).

Baisse moyenne de 0,7% dans la fonction publique

Dans la fonction publique, cette fois, l'Insee souligne que le salaire net moyen recule depuis 2010. Entre 2012 et 2013, en prenant en compte l'ensemble des salariés de la fonction publique, y compris les bénéficiaires de contrats aidés, le salaire moyen diminue ainsi en euros constants de -0,7%. Si l'on regarde en détail les trois fonctions publiques, dans la fonction publique d'État, la baisse atteint -0,8%, elle est de -0,2% dans la fonction publique hospitalière et -0,1% dans la fonction publique territoriale.

Le gel du point d'indice depuis juillet 2010 - simplement interrompu en 2016 - est venu bloquer la progression du salaire moyen des dix années précédentes. L'amélioration des grilles de carrière et la revalorisation de l'indice minimum de la fonction publique ont cependant limité la baisse du salaire net moyen des fonctionnaires de catégorie B et C. Mais, attention, l'évolution du salaire moyen de l'ensemble des salariés de la fonction publique dépend de la structure ces effectifs qui bouge d'une année à l'autre en fonction notamment des départs à la retraite, des nouveaux recrutements ... (entrées, sorties). Aussi, sur le champ plus restreint des salariés présents deux années consécutives, l'évolution du salaire moyen reste positive, en lien avec leurs évolutions de carrière.

Les non-salariés perçoivent 3.190 euros en moyenne

Enfin, après avoir près avoir sensiblement augmenté entre 2009 et 2011, le revenu d'activité des non-salariés non auto-entrepreneurs a baissé en 2012 (-1,5%) et encore plus en 2013 (-2,6% à concept comparable). En 2013, les non-salariés (hors auto-entrepreneurs) ont perçu en moyenne 3.190 euros et les auto-entrepreneurs actifs... 440 euros, au titre de leur activité non salariée.

Une dispersion plus importante des salaires dans le privé que dans le public

Enfin, l'Insee a mesuré l'échelle de dispersion des salaires en divisant la population en 9 déciles (des 10% gagnant le moins aux 10% gagnant le plus). Il apparaît alors qu'en 2013, dans le secteur privé, 10% des salariés perçoivent au plus 1.200 euros nets par mois (en équivalent temps plein), et, à l'autre bout de l'échelle, 10% des salariés perçoivent au moins 3.540 euros (9e décile). Soit une dispersion de l'ordre de trois.  Dans la fonction publique, cette dispersion est plus faible. Elle est légèrement plus importante dans la fonction publique d'État (2,4) et dans la fonction publique hospitalière (2,2) que dans la fonction publique territoriale (2,0). Dans la Fonction publique d'État, 10% des salariés perçoivent au plus 1.501 euros par mois et 10% des salariés perçoivent au moins 3.565 euros. Dans la territoriale, ces montants sont respectivement de 1.300 euros et 2.606 euros et dans l'hospitalière de 1.394 euros et de 3.083 euros.