[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Benjamin Cauchy dégagé des gilets jaunes: bon débarras !

Gilets-jaunes

Brève publiée le 26 novembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.rtl.fr/actu/politique/benjamin-cauchy-un-gilet-jaune-devenu-citron-7795706494

Devenu en quelques jours l'un des interlocuteurs privilégiés des médias, ce "gilet jaune" est aujourd'hui écarté du mouvement de Haute-Garonne. Il annonce la création d'une nouvelle association, "Les Citrons".

Benjamin Cauchy, invité de RTL lundi 26 novembre 2018.

Tournée des plateaux TV, interviews devant les barrages, aisance à l'oral... En quelques jours, Benjamin Cauchy s'est illustré commel’une des principales figures médiatiques du mouvement des "gilets jaunes" en Haute-Garonne, le département où il réside.

Mais l'omniprésence télévisuelle de ce cadre de 38 ans ne fait pourtant pas l'unanimité au sein du mouvement citoyen. Alors que les "gilets jaunes" devaient désigner cinq porte-paroles officiels dans la nuit de dimanche 25 à lundi 26 novembre, Benjamin Cauchy, lui, n'a finalement pas été choisi. Il ne représente dorénavant plus les "gilets jaunes" de Toulouse ni de la Haute-Garonne.

Que lui reproche-t-on ? Invitée de RTL, la députée LREM Brigitte Bourguignon a dénoncé son affiliation à l’ultra-droite. "Ce mouvement n’a pas envie d’être récupéré", affirme-t-elle, saluant la décision des gilets jaunes de ne pas faire de Benjamin Cauchy leur porte-parole officiel.

Un leader devenu dissident chez les "gilets jaunes"

Lorsqu'elle lui demande d'assumer ses liens avec le président de Debout La France Nicolas Dupont-Aignan ainsi que ses relations avec des groupes d'extrême droite, Benjamin Cauchy botte en touche. "Je ne suis pas insensible aux idées gaullistes, mais ce n'est pas l'objet de mon engagement auprès des gilets jaunes", se contente-t-il d'affirmer.

Dénonçant un "manque de démocratie" au sein du mouvement, cet ancien conseiller municipal UMP à Laon (Aisne) a annoncé sur RTL la création d'un nouveau mouvement intitulé "Les Citrons", "parce qu'on en a marre d'être pressés, on est jaune et nous, on a pas envie de pépins", a-t-il développé.