[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

La RATP va supprimer plus de mille postes

ratp

Brève publiée le 22 octobre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.anti-k.org/2018/10/21/la-ratp-va-supprimer-plus-de-mille-postes/

Le Journal de l’Économie, 21 octobre 2018

Les Échos rapportent que la RATP veut réduire les coûts des fonctions support, qui pèsent actuellement 20% dans les charges d’exploitation de l’entreprise, à 17% d’ici 2024. C’est toujours un peu plus élevé que les 15% en moyenne chez les concurrents. Mais il s’agit pour la régie de gagner en efficacité et en productivité. Il faudra en effet se montrer performant lorsque les bus de la concurrence pourront prendre des passagers à ceux de la RATP, d’ici 2024. Le plan de performance prévoit de 100 à 150 suppressions de postes par an, soit un total de 1 000 à 1 100 postes en moins.

Les fonctions support comptent un effectif d’environ 5 000 salariés ; elles concentrent les tâches de marketing et commercial, de ressources humaines, de finance, de système d’information, etc. Ces suppressions de postes permettront à l’entreprise d’engranger des économies de 121 millions par an et un gain de productivité de 2,5% chaque année, en fonction des métiers. La RATP ne mettra pas en place de plan de licenciement, mais le groupe ne remplacera pas systématiquement les départs en retraite, il redéploiera des postes en interne et davantage de ruptures conventionnelles seront possibles.

Il s’agit donc pour la RATP de fonctionner de manière plus efficace dans un contexte où la concurrence est prête à en découdre. Jusqu’à présent, le groupe de transports a su éviter la colère des syndicats puisqu’aucun mouvement social n’est prévu. Mais la direction va devoir marcher sur des œufs pour continuer à éviter le conflit sur les fonctions support.