[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

« Collectiviser Hollywood »

Par Julien Varlin (30 octobre 2017)
Tweeter Facebook

Signalons à nos lecteurs et lectrices cette vidéo stimulante, « Collectiviser Hollywood », sur la très bonne chaîne Youtube, Bolchegeek.

On y trouvera une réflexion qui part de Hollywood comme symbole de la machine de superproduction cinématographique capitaliste et de l’impérialisme états-unien, et qui met en suite en regard la tentative d’édifier un autre modèle en Russie soviétique. En déroulant le fil de la vidéo, toute cette opposition qu’on pourrait croire manichéenne se retrouve nuancée :

  • l’industrie du cinéma, qui était vue à raison par Lénine comme un formidable moyen d’éducation populaire, et qui a connu une profonde créativité dans les premières années de la révolution, est devenue aux mains d’un Etat bureaucratique un terrible relais du totalitarisme ;

  • à l’inverse au sein de Hollywood, en fonction des époques et des rapports de force (entre classes, entre idéologies), des courants subversifs non négligeables ont pu s’exprimer.

Même si cette vidéo ne peut donner qu’un aperçu de ce vaste sujet (et qu’elle n’aborde pas frontalement les questions de stratégie politique), elle défend clairement la perspective d’une collectivisation des grands moyens de production du cinéma. Une collectivisation réelle, qui ne peut être qu’une démocratie réelle : ces moyens ne seraient ni dans les mains de quelques bureaucrates, ni dans les mains de quelques producteurs cherchant à couper la tête à tout ce qui n’est pas assez mainstream (comprendre : rentable). Et au-delà de cet objectif général, quelques pistes sur le fonctionnement possible de cette industrie post-capitaliste sont dessinées. Bref, un outil précieux pour celles et ceux qui sont convaincuEs que l’on pourra ouvrir grand les portes de l’imagination, sur la base d’une société profondément révolutionnée.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Culture

Blade runner 2049 ou quand le néo-libéralisme hollywoodien ne nous fait plus rêver

La première chose à dire sur Blade Runner 2049 c’est que l’histoire du film reste très confuse en particulier si on n’a pas vu l’original. Les enjeux reste très obscurs tout au long du film. Oui, la photographie du film est très belle, hyper léchée. Big up aux technicienNEs qui ont bossé dessus. Mais l'art pour l'art, ça laisse un peu de glace. Surtout, autant de moyens pour si peu de consistance politique, philosophique, esthétique, c'est du gâchis. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook