[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Manifestation de soutien aux sans-papiers et aux réfugié.e.s à Lille

Par Marc Rajman ( 8 novembre 2015)
Tweeter Facebook

Le samedi 7 novembre avait lieu à Lille une manifestation de soutien aux sans-papiers et aux réfugié.e.s. Elle était appelée par de multiples organisations du MRAP jusqu’à la CNT en passant AL et le NPA ainsi que le collectif des sans-papiers de Lille qui parvient depuis des années à effectuer une manifestation tous les mercredis ! La manifestation a regroupé environ 600 personnes si ce n'est plus et a débuté Place de la république. S'en est alors suivie une manifestation pleine d'énergie et de revendications.

Chargée en slogans tels que « Nous sommes tous des enfants d'immigré.e.s, première, deuxième, troisième génération » ou encore « Qu'elles soient de droite ou socialistes, abrogation de toutes les lois racistes », la manifestation était également accompagnée de musicien.ne.s donnant au cortège une apparence à la fois militante et à la fois festive, provoquant ainsi la sympathie de nombreux passants. A noter qu'un groupe de jeunes a par provocation crié des slogans tels que « Dehors les migrants », avant d’être repoussé par les manifestant.e.s, sans violence particulière. Mise à part cette provocation, la manifestation a été globalement bien accueillie par la population. Celle-ci a ainsi fait le tour des rue piétonnes du centre-ville de Lille vers la Grand Place avant de passer par le quartier de Wazemmes jusqu'au Jardin des Olieux, où est installé depuis quelques semaines un campement de réfugié.e.s qui y vivent dans des conditions indignes. L’hygiène y est déplorable et les réfugié.e.s manquent de tout !

Une fois sur place, un militant du comité des sans-papiers de Lille a pris la parole pour effectuer une intervention dans laquelle il a tenu un discours ouvertement solidaire vis-à-vis des salariés réprimés d'Air France et du mouvement ouvrier en général expliquant que « la solidarité va se mettre en marche avec les salarié.e.s d'Air France également, parce qu'on n’envoie pas la police chercher quelqu'un chez lui à six heures du matin et que ceux qui devraient se faire chercher chez eux à six heures du matin c'est plutôt les Cahuzac, les Balkany et les Nicolas Sarkozy ! ». Il n'a pas hésité également à clamer que toutes nos luttes sans exceptions doivent converger afin de créer un rapport de force, il a également expliqué que la lutte des sans-papiers et des migrant.e.s n'était qu'une seule et unique lutte, et qu'en vérité, il n'y avait pas de différence entre les sans-papiers et les migrant.e.s, et qu'ils devaient lutter ensemble, et avec toutes les personnes solidaires vis-à-vis de ces mouvements, contre les politiques xénophobe, raciste et sécuritaire du gouvernement !

C'est suite à cette intervention que la manifestation a été séparée. La tenue de mobilisations dans les prochaines semaines en solidarité avec les sans-papiers a également été évoquée.  Des appels à lancer des collectes pour les réfugié.e.s on également émané de ces interventions. Un réfugié a également pris la parole pour expliquer que la solidarité devait se faire, et que les conditions de vie du campement de Lille (Jardin des Olieux) étaient indignes.

Tous ensemble construisons dès maintenant la solidarité !

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Education

Grande réunion le 23 novembre contre "Bienvenue en France" à l’ENS Paris

Ce vendredi 23 novembre avait lieu à l’ENS de Paris une grande réunion contre la hausse des frais de scolarité pour les étudiant-e-s étrangèr-e-s (hors-UE). La réunion était organisée par des étudiant-e-s étrangèr-e-s de l’ENS suite à l’annonce faite par Édouard Philippe le 19 novembre de son plan intitulé, comble d’hypocrisie, « Bienvenue en France ». Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Racisme

Macron dit ce qu’il pense sur les migrant-e-s, les grands médias font la sourde oreille

Le mardi 6 novembre, Emmanuel Macron était en déplacement à Douaumont (Meuse), pour rencontrer des anciens combattants dans le cadre des commémorations officielles de la boucherie de Verdun. À son insu, il a été enregistré alors qu’il révélait sa véritable pensée sur les migrant-e-s. Ce volet de la commémoration, un des moins hypocrites sans doute, est passé presque inaperçu dans les grands médias. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook