[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Actualité de la lutte des classes

Il y a 175 articles correspondant au mot-clé "lutte-de-classe"

Ordonances Macron

Sur le meeting de la Bourse du travail du 26 juin organisé par Ruffin contre les ordonnances de Macron : des bonnes intentions mais aucune stratégie pour gagner

Dans une chaleur étouffante, il soufflait un bol d'air frais dans la grande salle de la Bourse du travail. Mais les différentes interventions n'ont au final pas abordé la question centrale : comment faire pour empêcher Macron de faire passer ses ordonnances ? Avant que Ruffin conclut en disant « rendez-vous début septembre pour un nouveau meeting » (!), une syndicaliste s'est imposée et a fait une magnifique intervention : il faut préparer une vraie mobilisation, c'est-à-dire une grève, avec occupation des lieux de travail. Cette intervention a été ovationnée, et Ruffin a lamentablement botté en touche : « c'est pas cet été qu'on occupera » ; « on doit d'abord argumenter, lever une espérance ». Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Rencontre nationale du 10 juin du Front Social

Près de 500 personnes se sont réunies ce samedi 10 juin pour la rencontre nationale du Front social. D’après le recensement, le Front Social compte à la date de la rencontre nationale 23 regroupements locaux. 13 d’entre eux étaient présents. 102 structures ont rejoints officiellement le Front Social, parmi elles 79 structures syndicales (des syndicats SUD en priorités), 23 associations. Des représentant-e-s de 40 structures observatrices (non encore signataires) sont venu-e-s à cette journée organisée dans l’annexe de la Bourse du Travail, rue du Temple à côté de la place de la République, dans la salle Hénaff. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

GM&S : La force des travailleurs/euses, c’est la grève !

Après être passée entre les mains de multiples crapules et avoir subi de nombreux redressements judiciaires a causes de ses gérants/actionnaires, l'usine de mécanique spécialisée actuellement "propriété" de GM&S et sous traitante notamment de Renault et PSA (groupes réputés pour leur coupes budgétaires et les licenciements à tour de bras) risque a nouveau d'être placée en redressement judiciaire. Les premier.e.s affecté.e.s sont évidemment les ouvrier.e.s, qui se battent depuis des mois pour maintenir les 279 emplois du site. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

1er Mai

Après le 1er Mai

Environ 142 000 personnes ont défilé en France à l'occasion de la journée internationale des travailleur-se-s. C’est légèrement plus que lors des dernières années, mais ce n’est pas un très bon chiffre. C’est moins que par exemple en 2009 où Sarkozy avait fait le plein contre lui (450 000 manifestant-e-s), et c’est bien moins qu’en 2002 où plus d’un millions de personnes avaient défilé, mobilisées par la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

1er Tour Social

Réel succès du 1er tour social !

Le 22 avril 2017, J-1 avant les tristes résultats de dimanche, a eu lieu la première manifestation du 1er tour social, initiative impulsée par de nombreuses sections syndicales combatives telles la CGT Goodyear, Sud Poste 92, CGT énergie Paris, CGT infocom, CGT nettoiement 75, CGT CHRU de Lille, CGT Éduc’Action ou de plusieurs collectif ou associations telles que la Compagnie Jolie Môme, Droit Devant, Fakir et le NPA. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Guyane

Solidarité avec le soulèvement populaire en Guyane !

Depuis plus d'une semaine, la Guyane est en ébullition. Huit ans après la grève générale aux Antilles, un autre territoire d'outre-mer se soulève. La situation économique et sociale de ce territoire français de 250 000 habitants au nord de l'Amérique latine est désastreuse. Hormis les milliards pour faire décoller les fusées à Kourou, l’État français laisse ce territoire à l'abandon. Plus de la moitié des jeunes sortent du système scolaire sans diplôme. Près d'un quart de la population active est officiellement au chômage. Les services publics sont sinistrés alors que la croissance démographique est très forte. Le commerce informel et les activités illégales (orpaillage, drogue, prostitution...) sont le lot de ceux qui luttent pour survivre. Alors que la Guyane regorge de forêts, la Guyane importe du bois, ce qui montre la faillite de son modèle économique, de dépendance extrême par rapport à la métropole. La Guyane ne produit pas grand chose, et la population survit tant bien que mal grâce aux aides sociales et à l'économie informelle.


  Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Témoignage

Chômeuse oui, bouffonne non ! Ou les offres d’emploi empoisonnées...

Lundi, je reçois un mail m’invitant à une session de recrutement dans les locaux de pôle emploi. Je confirme ma présence par retour de mail. Nous sommes quelques jours plus tard, juste avant que la session ne débute. Je suis nerveuse. Peut-être qu’enfin je vais sortir du chômage, j’essaye d’imaginer à quoi va ressembler le boulot. Nous sommes rapidement une quarantaine et je me dis que ça ne sent pas bon. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Grève

Grève et occupation au MacDo Gare du Nord : « Nous reprendrons le magot du MacDo ! »

Ce mercredi 26 octobre, rendez-vous était donné pour occuper le MacDo de la gare du Nord à Paris, à l’appel de la CGT McDonald’s. Le restaurant comptait de nombreux/ses grévistes, et l’opération a été une démonstration de force. Suite à cette action réussie, l’objectif des grévistes et du syndicat CGT est d’étendre la grève au maximum, notamment dans les autres restaurants dépendant du même franchisé : pour un salaire minimum à 13€ de l'heure, stop à l'évasion fiscale, stop au précariat ! Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Travail

Sur la situation dans les télécoms

Depuis plus de deux ans tous les acteurs du secteur des Télécoms ont engagé un "plan de licenciement" d'envergure que ce soit explicite (Numéricable), en sous main (Bouygues) ou "naturel" par la pyramide des âges (Orange). Chez Iliad il y a déjà très peu d'emplois en interne, la sous-traitance (souvent à l'étranger) est la norme et le modèle que les autres acteurs voudraient atteindre. La loi travail arrive à point pour que les patrons du secteur puissent maintenir leur taux de profit dans une branche ultra-concurrentielle (les tarifs pratiqués sont parmi les plus bas des pays occidentaux). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classes

Réflexions politiques et pratiques issues du mouvement contre la loi Travail

Même si le gouvernement a publié la loi au journal officiel au mois d'août, il nous semble nécessaire de lutter contre les postures défaitistes en proposant un bilan de ce mouvement qui pourrait éclairer les perspectives de luttes futures. Cet éclairement passe d'abords par l'analyse de ce que nous jugeons avoir été des facteurs de développement du mouvement. Il passe ensuite par l'analyse des facteurs "limitants". Enfin, puisqu'il s'agit dans la période de ne pas se limiter à comprendre mais à agir, l'idée est de dégager une orientation politique et pratique de ces analyses. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Répression

Rassemblement de solidarité avec Adil et tou-te-s les réprimé-e-s : à bas la répression et la loi Travail !

Ce vendredi 24 juin avait lieu un rassemblement devant le commissariat de la rue de Parme (Paris). Les manifestant-e-s revendiquaient la libération immédiate d'Adil, postier de la PFC de Gennevilliers gardé à vue, et de tou-te-s les manifestant-e-s en garde à vue. Hier, lui et plusieurs de ses collègues ont été embarqué-e-s alors qu'ils se rendaient au départ de la manifestation à Bastille. À l'occasion de cette « manifestation en cage », la police a procédé à un nombre record d'interpellations sans fondement... Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Chroniques ouvrières

Sur la route V : lutter c’est vivre.

Suite et fin des entretiens avec L. (cf. épisode I, épisode II, épisode III et épisode IV).  La question qu'on se pose : quand est-ce que les travailleur-e-s se rendront compte qu'ils/elles peuvent prendre le pouvoir et mettre fin à l'exploitation ?

Alors on va parler un peu syndicalisme. Je sais que toi t'es très investi. Tu m'as dit qu'il y avait une convention collective, que c'est pas une vraie convention collective...

Elle est en dessous du Code du Travail déjà donc...

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Tribune libre

Les initiatives de solidarité avec les luttes des travailleurs français et belges démarrent

Les initiatives de solidarité en Europe et ailleurs avec les luttes des travailleurs et des jeunes en France et en Belgique démarrent. A l'heure où des trusts français et étrangers menacent les travailleurs en France et en Belgique de délocaliser leurs productions, comme le trust Total, se hisser à hauteur de ces provocations des patrons et pourchasser leurs intérêts sur toute la planète devient un enjeu. A commencer par l'Europe. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Manifestation

Contre la loi Travail, contre le décret-socle, pour la convergence des luttes : mouillé-e-s et motivé-e-s !

À l'appel de Sud-Rail, rejoins par les collectifs « AG inter-luttes » et « Enseignants debout », 2000 personnes ont battus le pavé aujourd'hui (le 2 juin) à Paris dans la bonne humeur malgré la pluie.

Principalement des cheminot-e-s (très nette majorité Solidaires mais présence également de FO et quelques drapeaux CGT). Coté partis, le NPA (dont Philippe Poutou), LO et Ensemble étaient identifiables. Beaucoup de jeunes autonomes très remonté-e-s dont l’énergie faisait plaisir à voir, et Xavier Matthieu en guest star des « On bloque tout ! ». Une demi-douzaine de camarades de la Tendance Claire étaient présent-e-s.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Loi Travail

Suite à la manifestation du 2 juin, une AG interprofessionnelle très encourageante !

Jeudi 2 juin, des blocages de dépôts de bus de la RATP, des cheminot-e-s en grèves, des étudiant-e-s en soutient à ces grèves, des enseignant-e-s, des intermittent-e-s, tout ce beau monde a participé à une manifestation importante et très revendicative.

Cette journée s'est conclue à Paris par une AG inter-professionnelle de plusieurs centaines de personnes, à la bourse du travail près de la place de la République, à l’appel des postiers du 92 nord, de l’AG interprofessionnelle de Saint-Denis et des comités d’action. Ce fut le lieu de témoignages de plusieurs secteurs en luttes, de plusieurs comités, de plusieurs actions de la journée.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mobilisation

Contre le pouvoir capitaliste et ses lois, vive la grève de masse et les occupations !

Ce jeudi 26 mai avait lieu la huitième journée d'action nationale contre le projet de loi Travail. Elle était marquée par un regain de la mobilisation, avec un nombre de manifestant-e-s nettement en hausse, mais surtout la grève reconductible dans de nombreux secteurs. Dans les raffineries, les salarié-e-s et leurs soutiens extérieurs ont démontré leur force en organisant de puissants piquets de grève et en faisant planer sur le pays la menace de la pénurie d'essence. Dans les centrales nucléaires, les travailleur-e-s ont débordé leurs directions syndicales en décidant la grève en assemblée générale. Dans de nombreuses manifestations comme celle de Paris, les cortèges auto-organisés ont pris la tête devant le carré des bureaucrates syndicaux et ont tenu bon face aux gaz, aux grenades et aux matraques de la flicaille. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Entretien

Quézac (48) : « Ne pas lâcher le morceau »

Pascal Frazzoni est secrétaire CGT à l’usine d’eau minérale gazeuse de Quézac en Lozère.

Où en est la situation ? Que veut Nestlé ?

Depuis janvier 2015, Nestlé veut vendre l’usine. Leur première tentative l’été dernier avait échoué. Il y a une deuxième tentative cette année, et un contrat d’exclusivité a été signé entre Nestlé Waters et M. Lacaze, le patron de l’Eau du Mont-Roucous. Il faut savoir que l’usine est rentable et que, pour le site, le groupe a touché au titre du CICE 93 000 euros en 2015 et 130 000 en 2016. Le comité d’entreprise a mandaté un cabinet d’experts-comptables pour analyser son business plan à 3 ans et celui-ci n’est pas acceptable.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mobilisations

Les cheminot-e-s en pointe contre le décret-socle et la loi Travail

Ce mardi 26 avril était un jour de grève national dans le secteur ferroviaire, à l'appel de Sud Rail et d'une intersyndicale CGT-CFDT-UNSA. Ce secteur-clé de l'économie connaît depuis 2014 une très forte combativité à la base dans un contexte de libéralisation à marche forcée (ouverture à la concurrence privée, destruction du statut de cheminot-e, etc.). Aujourd'hui, les cheminot-e-s, qui sont à la pointe du mouvement actuel, ont à nouveau montré leur force en causant l'annulation de nombreux trains, ce qui menace directement les profits des capitalistes. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mobilisations

Grève générale à Maoré/Mayotte : à bas le colonialisme, vive la révolution permanente !

Depuis le 30 mars, les îles de Maoré/Mayotte sont paralysées par une grève générale illimitée à l'appel de l'intersyndicale. Les grévistes multiplient les actions et notamment les blocages routiers, et ils/elles n'hésitent pas à en découdre avec la police. Face à cette situation, l'État français a répondu en déployant tout son arsenal militaire, y compris les hélicoptères et les blindés. Les médias au service de l'état colonial restent quasiment silencieux sur ce mouvement. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Quand le militantisme virtuel déborde le militantisme traditionnel

Jusqu'à présent, les actions militantes sur internet n'ont pas souvent permis l'action collective, concrète, de la part des nombreux et nombreuses participant-e-s. Le clic, le like, et le retweet suffisent souvent pour se sentir agir, et canalisent une colère légitime. Le sentiment d'appartenance à la même classe, celles des opprimé-e-s, des exploité-e-s et des exclu-e-s n'était pas nourri par les actions virtuelles. Il semble que les choses changent avec la sortie au grand jour de la loi Travail El Khomri. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Travailleur-e-s, chômeur-e-s, précaires, étudiant-e-s, avec ou sans papiers : transports publics gratuits sous le contrôle des salarié-e-s et des usager-e-s !

Ce mercredi 17 février à 10h avait lieu un rassemblement devant le siège du Syndicat des Transports d'Île-de-France (STIF), pour protester contre la récente décision de Valérie Pécresse, présidente du Conseil Régional d'Île-de-France, de supprimer le forfait « solidarité transports » pour les étranger-e-s bénéficiaires de l'aide médicale d'État (AME). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Conditions de travail

Chroniques de la Blanchisserie I : Interview de W., ouvrier précaire

W., militant révolutionnaire et ouvrier dans une entreprise de blanchisserie, a accepté de répondre à nos questions. Cet entretien est le premier d'une série de reportages sur les conditions de travail, les expériences et l'état d'esprit des ouvrier/ère-s dans cette boîte qui a la particularité d'employer de nombreux-ses travailleur-e-s handicapé-e-s, de recourir fréquemment à des contrats aidés qui lui permettent de réduire le coût du travail, et de se trouver à la frontière de l'industrie d'État et de l'industrie privée. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Soutien à la grève de l’hôtel W Paris Opéra !

Le W Paris Opéra, situé dans un quartier touristique de la capitale, est un hôtel de luxe « cinq étoiles » appartenant au groupe Starwood. Depuis le 29 septembre 2015, les salarié-e-s du service hébergement font grève contre l’exploitation sans scrupules qu’ils/elles subissent. Après trois semaines de grève, les grévistes demeurent très largement majoritaires, avec un taux de grévistes d’environ 80% qui montre leur détermination. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Après la manifestation du 16 octobre dans l’enseignement supérieur et la recherche, s’opposer à l’université austéritaire et concurentielle, rompre avec l’université capitaliste

Vendredi 16 octobre 2015, sous l'impulsion du collectif « Sciences en Marche » rejoint par l'UNEF, Solidaire Étudiant-e-s, la FAGE et quelques syndicats de personnel, des manifestations regroupant quelques milliers de personnes ont eu lieu dans toute la France (entre 1000 et 2000 à Paris). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

France

Quelles suites après la manifestation réussie contre la réforme du collège ?

Ce samedi 10 octobre, on a compté environ 15 000 manifestant-e-s qui défilaient très majoritairement pour l’abrogation de la réforme du collège. C’est un signe encourageant face à cette réforme inacceptable qui dégrade les conditions de travail des enseignantEs et renforce les inégalités entre les élèves. Mais le gouvernement a déjà démontré qu’il était prêt à passer en force, notamment quand il a publié le décret de la réforme au lendemain de la grève du 19 mai, alors que le taux de grévistes dépassait 50%. Que faire ? Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Féminisme

Solidarité active avec les travailleuses du sexe de Belleville !

En ce qui concerne le travail du sexe, les irrégularités policières constituent la norme. Il peut suffire d'être une femme pour être suspectée de racolage ; n'importe quelle personne qui a un lien économique de près ou de loin avec une travailleuse du sexe peut être accusée d'être son proxénète. Les lois de répression vis-à-vis des travailleuses du sexe donnent un blanc-seing à la police pour agir en toute impunité à leur égard. On peut rappeler à ce titre que le 12 juin dernier, l’Assemblée Nationale a de nouveau voté la loi de pénalisation des clients. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Témoignage

Chasseur de prime

Le vendeur est le dernier maillon de la chaîne, il est là pour promouvoir, provoquer le désir, l’envie d’acheter, il est là pour faire en sorte que le client achète ce produit. Sans lui, le produit n’est qu’un objet posé dans un rayon quelconque qui sera soldé quelques années plus tard pour ceux qui n’avaient pas les moyens 3 ans auparavant. Pourtant, le vendeur est celui qui est le plus perdant lors d’un acte de vente. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Mouvements de grèves

Cheminot-e-s et intermittent-e-s montrent la voie !

Ces batailles constituent des enjeux majeurs pour tout le salariat. La première tâche des militant-e-s du mouvement ouvrier est donc d'organiser la solidarité concrète avec ces deux luttes : en agissant pour que les organisations syndicales à tous les niveaux prennent publiquement position en soutien à ces mobilisations, afin de déjouer les manœuvres gouvernementales et notamment celles voulant affoler la population concernant le déroulement du bac. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Syndicalisme

Les 4 du Havre : RELAXÉS !

Un gros rassemblement de 4000 militants de la CGT 76 (3000 selon la police et 5000 selon la cégète), en présence de FO, Solidaires et la FSU, a été organisé ce matin devant le palais de justice du Havre, en présence de Thierry Lepaon, pour obtenir la relaxe de 4 militants CGT. Le tribunal correctionnel a rendu son jugement en début d'après-midi sur le cas de quatre responsables de l'union syndicale havraise qui encouraient des peines de prison avec ou sans sursis et des amendes pour deux affaires distinctes. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Week-end de révolte de gauche

« Week-end de révolte de gauche » : faisons front pour des revendications contre le gouvernement, le patronat et leur pacte de responsabilité !

Les dernières mobilisations reflètent une dégradation inquiétante du rapport de force. Malgré les résistances réelles de notre camp, les directions syndicales refusent de combattre. Le NPA a proposé un "week-end de révolte de gauche" aux organisations hors de la majorité gouvernementale. Ce doit être un levier pour rassembler et entraîner notre classe autour de revendications claires, comme le retrait du pacte de responsabilité. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Licenciements

Mory-Ducros : l’horreur capitaliste continue ! Une seule solution : tou-te-s ensemble contre les licenciements !

Le plan de licenciements chez Mory-Ducros est le plus grave depuis celui de PSA l’an dernier. Il illustre toute la brutalité du capitalisme financier et transnational qui sévit dans les grands secteurs clés de l'industrie et des services. Les salarié-e-s de Mory-Ducros sont en train de payer très cher les manigances capitalistes par un plan social terrible, avec un effectif de travailleurs/ses licencié-e-s dépassant les 3000 (48 fermetures d’agences locales) et avec toute l'horreur que le patronat impose lorsqu'il se sent servi docilement par ses laquais zélés du gouvernement. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Rassemblement CGT au Havre contre la répression syndicale

Le 21 janvier, nous étions au Havre avec plus de 200 membres de la CGT havraise, dont une très grosse et impressionnante délégation de dockers, qui manifestaient devant le commissariat de police, rue du Colonel Fabien. Plusieurs représentants de la CGT rouennaise y étaient aussi, dont le secrétaire de l'UD 76, le défenseur des salariés, des délégations de grandes entreprises telles que Renault Cléon, des transports et des UL de Rouen et de l’agglomération. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Licenciements

Après le rassemblement de soutien aux Goodyear, pour une vraie lutte contre les licenciements !

Nous avions suivi le feuilleton de l’usine Goodyear à Amiens, avec le personnage invraisemblable du patron de Titan qui veut reprendre l’activité mais sans ses « soi-disant ouvriers » qui « ne travaillent que trois heures par jour » et leur « syndicat communiste ». Puis avec le ministre Montebourg qui pour masquer son incapacité à défendre les travailleurs/ses fait des sorties chauvines. Le problème, c’est qu’il y a toujours 1173 salariés qui vont perdre leur emploi. Un accord vient d’être signé qui entérine les licenciements, avec certes des primes apparemment triplées par rapport à ce qui était prévu initialement, mais qui n’empêchent pas une nouvelle catastrophe sociale pour des milliers de personnes et toute une région. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Pacte de responsabilité

« Pacte de responsabilité » : Hollande déclare la guerre aux travailleurs/ses - Quelles réponses politiques ?

En guise de vœux le 31 décembre, Hollande a déclaré la guerre aux travailleurs/ses. Son « pacte de responsabilité » est une reprise du « pacte de confiance » proposée par Gattaz (le président du Medef) en novembre dernier. C’est aussi la copie conforme de ce que propose l’UMP, qui n’a pu qu’approuver l’annonce de Hollande. Woerth a ainsi reconnu : « c'est notre politique ! Cela correspond au programme de Nicolas Sarkozy ». L’UMP et le PS sont bel et bien les deux faces d’une même pièce. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Après le rassemblement de soutien devant le siège de Goodyear mardi 12 février, comment progresser encore vers le "tous ensemble"?

Mardi 12 février au matin, près de 2 000 personnes se sont rassemblées devant le siège social de Goodyear France pour dire non aux plans de licenciements. Ce rassemblement était appelé par la CGT à l’occasion d’un comité central d’entreprise (CCE) sur le plan de fermeture du site d’Amiens-Nord, où le syndicat est majoritaire à 86 %. Environ 750 salariés sur les 1 173 touchés par cette fermeture avaient fait le déplacement en car depuis leur usine pour faire entendre leur colère à la direction. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Aulnay en grève : vers la convergence pour gagner!
Un rassemblement de soutien avait lieu sur le site de PSA ce mardi 5 février

« Camarades d’Aulnay, ne vous laissez pas faire ! » Ce mardi 5 février, parmi plusieurs centaines de personnes, une ancienne salariée de PSA Melun était venue manifester son soutien aux ouvriers du site d’Aulnay, en grève reconductible depuis le 16 janvier. Le site de Melun a fermé et plusieurs centaines de travailleurs se retrouvent au RSA avec 328 euros par mois pour vivre. Déterminés, combatifs, organisés, les grévistes d’Aulnay n’entendent pas « grossir les rangs de Pôle Emploi ». Ils subissent pourtant des pressions et des intimidations de toutes parts : patrons, gouvernement et médias, s’en donnent à cœur joie pour tenter de les diviser et de les déstabiliser, par l’insulte, la calomnie, la répression et la criminalisation. Ce 5 février, ils ont appris que six d’entre eux étaient convoqués par le sûreté territoriale ; quatre ont été mis à pied. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Meeting contre les licenciements et pour la convergence des luttes

Jeudi 24 janvier 2013 à 19h à Sciences Po, amphi Boutmy, avec des travailleurs de Sanofi, Virgin, PSA, Air France, Presstalis,... à l'invitation de la CGT-Sanofi et de Sud-Etudiants, et avec le soutien du Front de Gauche et du NPA.

Depuis le début de la crise et le coûteux sauvetage des banques en 2008, plus de 500 000 emplois ont été détruits en France, et les plans de licenciements se sont même accélérés depuis septembre - alors que le gouvernement a décidé de distribuer 20 milliards d’aides sans contreparties aux grandes entreprises! [...] Voir le flyer en entier:

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Édito d’Au CLAIR de la lutte numéro 14

Étendre et faire converger les luttes pour l’affrontement central avec le gouvernement, défendre un programme révolutionnaire!

Pour répondre aux exigences de la bourgeoisie française (patronat, actionnaires), Hollande annonce dans son « pacte de compétitivité » 20 milliards de baisse d'impôts pour les entreprises, ainsi qu'une hausse de la TVA et d'autres mesures augmentant le contrôle des patrons sur la formation ou réduisant les droits du travail Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Après le succès des mobilisations ouvrières du 9 octobre, il faut une coordination des boîtes en lutte

Le succès des mobilisations du 9 octobre est un pas en avant important dans la situation. Malgré le cadre initial pourri fixé par la direction de la CGT, des équipes militantes et un nombre significatif de travailleurs/ses confronté-e-s à des plans de licenciements s’en sont saisis et ont donné à cette journée un contenu de lutte inattendu. L’avenir dira s’il s’agit d’un tournant dans la situation, mais c’est possible et la responsabilité des révolutionnaires est donc de tout faire pour que ce soit le cas. Cela passe tout particulièrement par la mise en place d’une coordination des boîtes en lutte, malgré et contre les directions syndicales.

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Plysorol : les travailleurs et travailleuses occupent le site marnais depuis le 8 septembre

Les ouvriers et ouvrières de Plysorol Magenta (Marne), qui fabriquent du bois contreplaqué, se sont réappropriés leur outil de travail après que la justice bourgeoise eut rendu son verdict et déclaré la liquidation judiciaire de leur entreprise. La colère sociale a laissé place à l’auto-organisation ouvrière. Les salariés sont décidés à occuper leur usine quoi qu’il leur en coûte. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

La bataille de PSA a commencé : comment peut-elle vaincre ?

Face au plan de suppression de 8000 postes et de la fermeture d’Aulnay, les travailleurs de PSA ont déjà montré leur volonté de combattre. Cela fonde l’espoir d’une lutte puissante et d’une victoire possible, qui marqueraient un tournant radical dans la lutte des classes. Avec l’aggravation de la crise, la bataille de PSA est un test décisif pour le patronat comme pour la classe ouvrière. Nous sommes toutes et tous concernés et devons œuvrer de toutes nos forces pour aider les travailleurs de PSA à gagner Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Les travailleurs du pôle de presse CAP (Champagne-Ardenne-Picardie) appartenant au groupe Hersant refusent le chantage à l’emploi et se mobilisent contre la destruction de leur outil de travail

L’avenir d’une partie des salariés de la Presse Quotidienne Régionale (PQR) s’assombrit en devenant le jouet des banques et des actionnaires. Un des principaux groupes de presse français, le 3e, l’entreprise GHM (Groupe Hersant Média) va ainsi pousser des centaines de salariés de la PQR à se confronter au principe de réalité capitaliste, celui du chômage et de l’humiliation sociale. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Dégraissage chez Aoste qui veut fermer son usine « Calixte » à Boffres en Ardèche : les travailleurs et la population se mobilisent pour dire non à la fermeture et aux licenciements

La charcuterie ardéchoise dont le célèbre saucisson Calixte ne doit pas disparaître ! Car après la fermeture de GPV à Davézieux et les 182 licenciements de Chomarat au Cheylard, ce serait encore près d’une centaine de travailleurs qui se retrouverait sur le carreau. Une nouvelle fois en quelques mois, c’est tout le bassin d’emploi nord-ardéchois qui serait frappé de plein fouet. Une telle hémorragie condamnerait à une mort lente cette zone rurale. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Le bassin de Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques : d’une question identitaire à un plaidoyer anticapitaliste

La découverte d'un gisement de pétrole en 1949 puis de gaz en 1951 a transformé le bassin de Lacq. L'exploitation de ces gisements a permis le développement d'un complexe industriel et le développement de la ville de Mourenx. L'activité s'est ensuite diversifiée pour devenir aujourd'hui un pôle majeur dans le domaine de la chimie fine, de la chimie « verte » et de l'énergie. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Pas de trêve électorale : les travailleurs de FBFC ont fait 8 jours de grève contre l’austérité salariale

Les travailleurs des deux Installations Nucléaires de Base (INB) du site de Romans ont fait grève 8 jours, du 1er au 9 mars, contre un plan d'austérité. Ils ont obtenu quelques avancées, mais les directions syndicales n'ont pas oeuvré à l'extension de la grève, ce qui a laissé la grève isolée, et a contraint les travailleurs à accepter un accord a minima négocié par les syndicats. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Chomarat Textiles Industries dans le tourbillon capitalistique
Ouverture d’une nouvelle procédure de 182 licenciements

Depuis quelques années, CTI (Chomarat Textiles Industries) est victime de « plans sociaux » récurrents qui sèment drames et misère dans la petite ville du Cheylard et son bassin d’emploi. Le dernier en date remonte à la fin de l’automne 2011, qui avait vu les travailleurs des deux sites entrés en grève illimitée pour défendre leur outil de travail et le devenir du bassin du Cheylard (voir notre article de novembre 2011). Après 3 semaines de grève, les ouvriers avaient obtenu le report du plan social (initialement prévu pour le 15 novembre) jusqu'à la fin du mois de février. Ce PSE prévoyait la suppression de 122 postes sur les 693. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Chomarat Textiles Industries une fois de plus dans le tourbillon capitalistiqueAlors solidarité ouvrière, convergence des luttes !Chomarat/Bijoux GL même combat !

Le 26/10, l’union syndicale du groupe Chomarat Textiles Industries a réuni les travailleurs des sites du Cheylard et de Mariac en assemblée générale car un nouveau plan de licenciement plane sur les entreprises. 122 emplois devraient être supprimés sur les 693 si les plans de la direction étaient mis en application en raison d’une délocalisation d’une partie de la production en Chine. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Imbroglio juridique autour de la situation de Veninov

L’usine Veninov de Vénissieux (Rhône) est toujours occupée par ses salariés qui attendent depuis deux mois le dénouement d’une situation juridique et financière. La 4ème table ronde, le 3/10 à la Préfecture, comme les précédentes n’a débouché sur rien de concret d’autant que le lendemain Véninov était au TC Nanterre où Gordon Brother conteste la date de cessation de paiement retenue par le Tribunal (novembre 2010). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Non aux licenciements dans le groupe GPV! La victoire n’est possible que dans l’unité et la lutte convergente de tous les sites!

Le groupe GPV, installé à Davézieux en Ardèche (enveloppes et emballages postaux), est l’aboutissement de la fusion, dès 1901, de deux entreprises (Pierre Ponsonnet et René Garnier) et de la filialisation en 1978 de la société Vuillard. GPV (Garnier-Ponsonnet-Vuillard) emploie 1.100 salariés en Europe et fabrique 45 millions de ces produits chaque jour pour un chiffre d’affaire de 140 millions d'€ en 2009. Il compte trois sites de production en France: Davézieux (Ardèche) avec 300 salariés, Roanne (Loire) et St-Amarin/Schiltigheim (Haut-Rhin) totalisant 575 travailleurs dont 250 personnes à Saint-Amarin et 25 à Schiltigheim. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Connaître et comprendre pour mieux résister: voyage dans l’univers Faurecia

Bien avant l’éclatement de la crise financière, les plans de suppressions d’emplois se succédaient déjà depuis plusieurs années dans le secteur automobile et les équipementiers qui travaillaient pour lui. La crise est venue brutalement aggraver cette situation engendrant une nouvelle réduction de la production qui à son tour engendrait de nouvelles vagues de licenciements car le patronat et le gouvernement entendaient bien faire payer leur crise aux travailleurs.

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Soutenons les travailleurs de Lafarge en lutte contre la fermeture de la cimenterie de Frangey!

Le 25 mai, la direction du groupe Lafarge a rendu publique sa décision de procéder à la fermeture de de la cimenterie de Frangey, près de Tonnerre, dans le sud de l'Yonne, avant fin 2012, évoquant «des coûts de production trop élevés». Les salariés ont fait grève en juin et comptent reprendre la lutte en septembre, contre la fermeture.

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Non à la fermeture de Veninov! Non aux licenciements!

Véninov était le leader européen dans la fabrication de revêtement de table, de films industriels avec une production annuelle de 19 millions de mètres pour un chiffre d'affaire de 20 millions d’€ dont un tiers était exporté. 90 techniciens d’un grand savoir-faire travaillaient sur le site vénissian pour un salaire médian de 2000€. La majorité d’entre eux était syndiquée à la CGT. Ex-filiale de Solvay (jusqu'en 2001) il aura connu une dernière décennie mouvementée : trois propriétaires différents et une valse de dirigeants.

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Vive l’organisation et la lutte des travailleurs contre l’exploitation et contre le gouvernement! Pas un seul licenciement! Embauche des intérimaires! Résister pour exister!

Quoi qu’en disent gouvernement, patronat et médias, la crise capitaliste n’est pas derrière nous car elle continue notamment de jeter sur le trottoir des centaines de travailleurs qui vont aller grossir les rangs des prétendus "assistés", c’est-à-dire des travailleurs privés d’emploi par le patronat et forcés à survivre avec des revenus encore inférieurs aux bas salaires imposés à la majorité de ceux qui ont encore un boulot. Bien que passée sous silence, cette actualité économique et sociale est là pour nous rappeler que derrière la froideur des chiffres et des statistiques en matière de situation économique, c’est bien de la vie des hommes, des femmes, des jeunes et des territoires dont il est d’abord question.

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Corse : forte mobilisation populaire pour le droit à la santé de tous et toutes!

Le 8 mai 2011 éclatait en Corse un conflit social, lancé par le STC (Syndicat des Travailleurs Corses, premier syndicat de l’Île), dont les revendications touchaient à la défense du service public de santé. La première de celles-ci est la revalorisation du coefficient géographique de 13% comme préconisé par la Fédération Hospitalière Française. Il s’agit de prendre en compte l’éloignement, les frais de transports par rapport au continent, pour que la dotation financière puisse être égale à celles d’autres régions. À titre d’exemple, il est de 25% aux Antilles et en Guyane, de 30% à la Réunion, de 7% dans l’Essonne et dans les autres départements de la région parisienne et de 6% en Corse... Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

La colère gronde à la RATP

Le 27 juin, près de 1500 travailleurEs de la RATP ont de nouveau envahi le siège de Paris-Bercy dans l’unité syndicale. Quatre fois plus nombreux que lors de l’action similaire du 15 juin, ils/elles ont cette fois manifesté non seulement au rez-de-chaussée, mais dans les étages, décorant les murs d’autocollants syndicaux, lançant des tracts par les fenêtres, tandis que les cadres effrayés par les trompettes, pétards et autres fumigènes s’enfermaient. Il s’agissait de se faire entendre à l’occasion d’une séance de « négociations » sur le temps de travail : la direction veut s’attaquer aux 55 000 agentEs en commençant par les 11 000 machinistes des bus, qu’elle prévoit de faire travailler 52 minutes de plus par jour. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Série de grèves partiellement victorieuses
Vive les luttes des travailleurs!

Pendant que les médias nous abreuvent de tous les menus détails de l’affaire DSK, des faits divers habituels, du festival de Cannes et autres marronniers, les luttes des travailleurs sont une fois de plus passées sous silence. Celui qui s’informe auprès des grands médias bourgeois aura sans doute l’impression qu’aujourd’hui, en France, tout est tranquille. Pourtant, c’est loin d’être le cas. Dans le privé en particulier, les grèves sur les salaires se multiplient. Mais les anonymes qui luttent contre l’exploitation et imposent à leur patron des reculs par l’action collective n’ont pas le droit aux honneurs du journal de 20h. Pourtant, ce sont eux, qui sans bruit, peu à peu, dans les profondeurs de la société, sont en train, au travers de batailles dispersées de se préparer ainsi aux grands affrontements que la poursuite de la crise capitaliste rend inévitables. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Bilans de la lutte exemplaire contre la précarité à l’ENS

Un protocole d’accord a été signé entre la directrice de l’École normale supérieure, Monique Canto-Sperber, d’une part, l’Assemblée générale des personnels en grève, des élèves et des étudiantEs mobiliséEs, la section locale FERC-Sup-CGT et la section SUD-Étudiant, d’autre part.
Il aura fallu sept mois de lutte, 136 jours de grève, de nombreux blocages, l’occupation des bureaux de la direction durant 4 semaines, des dizaines d’autres actions, près d’une centaine d’AG démocratiques et souveraines, le soutien des fédérations de l’Enseignement supérieur et de la recherche et de la Fonction publique, le combat de l’AG et des syndicats locaux parties prenantes contre des bureaucrates syndicaux locaux et nationaux qui ont tenté de mettre fin à la grève en négociant dans le dos de l’AG...
Mais le résultat est une victoire importante... Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Colère

Colère rouge. Le cancer qui ronge cette société.

Ils veulent réintroduire le servage par petites touches. Alors qu' il existe déjà une multitude de formes de travail sous payé et non rémunéré, comme les stages, que la durée de cotisations pour les retraites augmente, que les chiffres du chômage sont faux, que les apprentis peuvent de nouveau travailler, comme leur grands parents, de nuit, que la régression sociale s' accentue et que les licenciements se poursuivent et se multiplient, que le dimanche, dans la grande distribution, ressemble à un lundi. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Lutte de classe

Le retour des luttes pour les salaires se heurte de plein fouet à la logique du capitalisme en crise

Après le reflux des mouvements sociaux qui a suivi le conflit des retraites, les luttes pour les salaires reviennent sur le devant de la scène notamment dans les grands groupes (Alcatel, Thalès, DCNS, Decaux, Keolis, etc.), mais aussi dans des secteurs d’habitude moins revendicatifs, comme la grande distribution – Carrefour, But, Ikea, Camaïeu, Système U, Intermarché – ou le bâtiment. Les salariés d’Eiffage Construction réclament par exemple 3% de hausse, notamment sur le chantier du Grand Stade de Lille. Eiffage rassemble 70 000 salariés autour de cinq métiers : grâce aux concessions et PPP (partenariats public-privé), c’est le troisième groupe français de BTP derrière Vinci et Bouygues et le cinquième groupe européen de construction, travaux publics, énergie et métal. Eiffage réalise un chiffre d’affaires de 13,3 milliards d’euros dont 16% à l’international, pour l’essentiel en Europe.

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Sept jours de grève générale des raffineries Total, victoire des Philips à Dreux, grèves offensives pour l’emploi et les salaires, poursuite de la grève des ouvriers sans-papiers…
Le retour des luttes ouvrières de portée nationale remet à l’ordre du jour le combat pour un affrontement d’ensemble contre le patronat et Sarkozy !
Cette fois, il faut œuvrer sans attendre à la convergence des luttes par l’auto-organisation, la coordination nationale des travailleurs mobilisés et le front unique des organisations ouvrières

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Brèves sur ce sujet